«Venez nous parler de dictature» : une députée LREM dénonce la dégradation de sa permanence

«Venez nous parler de dictature» : une députée LREM dénonce la dégradation de sa permanence© JACQUES DEMARTHON / AFP Source: AFP
Anne-Christine Lang, députée de la République en Marche à l'Assemblée Nationale le 26 juillet 2017, Paris.
Suivez RT France surTelegram

Anne-Christine Lang, députée La République en marche, a dénoncé sur Twitter la dégradation de sa permanence à Paris. Si les motivations de cet acte ne sont pas connues, les incidents de ce genre, visant les membres de la majorité, se multiplient.

La députée La République en marche (LREM) Anne-Christine Lang a dénoncé sur son compte Twitter le 3 février ce qu'elle considère comme une attaque visant délibérément sa permanence parlementaire, située dans le XIIIe arrondissement de Paris. Plusieurs vitres du bâtiment ont notamment été brisées.

«Continuez comme ça les gars. Venez nous parler de dictature», a-t-elle écrit sur son compte Twitter, en ajoutant les photos de sa permanence saccagée par des individus dont l'identité reste pour l'heure inconnue. 

La députée a reçu le soutien de plusieurs personnalités de la majorité via Twitter, notamment du candidat LREM à la mairie de Paris, Benjamin Griveaux : «Ceux qui se livrent à de telles violences sont les ennemis de la démocratie. Nous ne leur céderons rien», a-t-il écrit.

Le délégué général de LREM, Stanislas Guerini, a pour sa part affirmé : «De telles actions sont inadmissibles en démocratie.»

La motivation de cet acte n'est pas connue dans l'immédiat. Toutefois, ce n’est pas la première fois qu’une permanence parlementaire LREM est victime de dégradations, les actes de vandalisme de ce type s'étant multipliés ces derniers mois.

Lire aussi : «Le Reich en marche» : un candidat LREM porte plainte pour des inscriptions devant sa permanence

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix