«Le Reich en marche» : un candidat LREM porte plainte pour des inscriptions devant sa permanence

«Le Reich en marche» : un candidat LREM porte plainte pour des inscriptions devant sa permanence© Capture d'écran Twitter, @GuillaumRouger
Le candidat LREM aux municipales à Evreux, Guillaume Rouger, a partagé sur Twitter une photographie des inscriptions réalisés devant sa permanence, comparant son parti au IIIe Reich.

Guillaume Rouger, le candidat LREM aux municipales à Evreux, a découvert devant sa permanence des inscriptions comparant son parti au régime nazi et des croix gammées. Il a porté plainte et a reçu le soutien de politiques de différents bords.

Le candidat La République en marche (LREM) à la mairie d'Evreux (Eure) a dénoncé les inscriptions qu'il a découvertes, sur le trottoir situé devant sa permanence, ce weekend : «Le Reich c’est ici», «LREM Le Reich en marche», ou encore «LREM collabo», comme on peut le voir sur une photographie partagée sur Twitter par le militant. Ce qui semble être deux croix gammées ont également été dessinées.

Selon le candidat du parti présidentiel Guillaume Rouger, il y aurait eu plusieurs vagues de dégradations. «Les premières inscriptions "Macron assassin" ont été faites le samedi [11], vers midi, juste devant l’entrée. Nous les avons effacées. Le soir, rebelote, vers 20h, avec cette fois des croix gammées stylisées», a expliqué Guillaume Rouger, à Paris Normandie. Il a ajouté avoir porté plainte.

«Je condamne les inscriptions sur la voie publique, devant ma permanence, hier et aujourd'hui. J'ai porté plainte», a déclaré sur Twitter celui qui brigue la mairie d'Evreux.

Dans un autre tweet, le candidat aux élections municipales déclare : «Nettoyage de la permanence terminé ! Notre détermination est totale : avec l'ensemble des Ebroïciens, nous allons faire d'Evreux une ville d'avenir!»

La classe politique réagit 

Sur Twitter, plusieurs personnalités politiques ont apporté leur soutien à Guillaume Rouger.

C'est le cas du ministre de l'Economie, Bruno Le Maire. «Je condamne fermement la dégradation de la permanence du candidat LREM Guillaume Rouger à Evreux : la politique c’est le débat, pas l’insulte ni la violence», a-t-il écrit.

«Nos candidat(e)s ont été la cible d’insultes, de menaces ou ont vu leur permanence dégradée. Je leur adresse mon total soutien. Une minorité violente ne peut empêcher le débat démocratique. Nous ne l'accepterons jamais», s'est indigné le patron de LREM, Stanislas Guérini.

Au-delà de la majorité présidentielle aussi, des personnalités politiques d'Evreux ont tenu à réagir, comme Guy Lefrand, maire Les Républicains (LR) de la préfecture de l'Eure.

«Je regrette et condamne ces actes lâches et haineux. La campagne doit se placer sur le plan des idées. Les attaques personnelles et les violences n’ont rien à faire dans ce débat», a-t-il tweeté.

«Je condamne avec fermeté la dégradation de la permanence de La République En Marche à Evreux. Ces agissements n'ont pas leur place dans notre ville. Avec Evreux Ensemble, j'appelle à une campagne digne permettant le débat d'idées dans le respect de chacun», a de son côté publié Timour Veyri, candidat socialiste à la mairie d'Evreux.

Lire aussi : «La ligne rouge a été franchie» : des députés LREM ciblés par des actes malveillants

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»