«C’est nous les habitants du XXe» : les vœux d'une maire pro-Griveaux perturbés à Paris (VIDEOS)

«C’est nous les habitants du XXe» : les vœux d'une maire pro-Griveaux perturbés à Paris (VIDEOS)© Twitter : @f_calandra
Frédérique Calandra, maire du XXe arrondissement de Paris.

Défense du gouvernement Hollande et diatribe contre LFI : Frédérique Calandra, maire du XXe arrondissement ex-PS désormais pro-Griveaux, a répondu à ses opposants venus perturber ses vœux à la mairie, avant de faire évacuer une partie de la salle...

La cérémonie des vœux de Frédérique Calandra a été sévèrement perturbée ce 28 janvier à Paris par les huées d'une centaine de manifestants présents à l'intérieur de la mairie, qui ont déployé une grande banderole hostile à la maire du XXe arrondissement de la capitale. «Dégage Calandra, dégage Calandra», ont notamment entonné les militants à plusieurs reprises à l'encontre de l'édile d'arrondissement qui soutient officiellement la candidature de Benjamin Griveaux, prétendant LREM pour les municipales de 2020.

L'intéressée a alors annoncé son intention de procéder à une évacuation des perturbateurs, arguant qu'ils n'étaient pas représentatifs de l'arrondissement parisien. «C’est nous les habitants du XXe», lui ont rétorqué en cœur ses opposants, en nombre dans la salle.

Vous êtes des factieux

Dans le vacarme, l'élue ex-Parti socialiste a tenté tant bien que mal de se faire entendre au micro. Excédée, elle n'a par exemple pas hésité à adresser plusieurs piques à la partie hostile de son public. «Je vais pas dire comme Jean-Luc que la République c'est moi, mais moi contrairement à vous j'ai été élue démocratiquement», déclare-t-elle par exemple en référence au désormais célèbre coup de colère de Jean-Luc Mélenchon, lors de la perquisition des locaux de son parti politique, le 16 octobre 2018. Assurée de l'appartenance politique de ses opposants, Frédérique Calandra prolonge sa diatribe à l'adresse de La France insoumise (LFI). «Coquerel et Mélenchon, ils sont allés défiler avec les islamistes, vous voulez me donner des leçons ? C'est vous qui avez détruit la gauche, vous la détruisez encore aujourd'hui !», s'égosille-t-elle dans le brouhaha général.

«Vous avez commencé par taper sur le gouvernement Hollande [...] vous êtes des factieux», lance-t-elle encore à travers le micro.

Peinant à apaiser la salle, que ce soit par son discours ou par une tentative de Marseillaise infructueuse, Frédérique Calandra se résout à en faire évacuer une partie par les forces de l'ordre.

La maire d'arrondissement a néanmoins pu finir son discours sous les applaudissements de ses partisans, comme le montre une vidéo postée après l'évacuation.

Un procédé qui se répète

L'action n'est pas sans rappeler une série d'opérations du même genre. La veille, le meeting de lancement de campagne de Benjamin Griveaux a par exemple nécessité le déploiement des forces de l'ordre pour faire face à un comité d'accueil constitué d'opposants à la majorité présidentielle.

Lire aussi : Municipales 2020 : des manifestants perturbent le lancement de campagne de Benjamin Griveaux

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»