Le procès des attentats du 13 novembre 2015 retransmis en direct par une webtélé ?

Le procès des attentats du 13 novembre 2015 retransmis en direct par une webtélé ?© Yoan VALAT Source: AFP
Des fleurs sont posées devant une plaque commémorative près du bar La Belle Equipe à Paris, lors d'une cérémonie commémorant le troisième anniversaire des attentats du 13 novembre 2015 qui ont fait 130 morts et des centaines de blessés à Paris et à Saint-Denis (image d'illustration).

1 700 victimes et proches de victimes, 350 avocats, une foule de journalistes : prévu en 2021, le procès des attentats du 13 novembre 2015 s'annonce hors norme. Pour permettre au plus grand nombre de le suivre, sa diffusion par webtélé est envisagée.

Le calendrier judiciaire de l’année 2021 devrait être marqué par la tenue d’un procès déjà qualifié d’hors norme : celui portant sur les attentats du 13 novembre 2015, où 130 personnes ont perdu la vie. Pas moins de 350 avocats et plus de 1 700 victimes ainsi que leurs proches constitués partie civile y prendront part. De nombreux journalistes français mais aussi internationaux sont attendus pour le couvrir.

Face à un tel afflux, le premier président de la cour d’appel de Paris, Jean-Michel Hayat, a révélé, le 26 décembre sur les ondes de RTL, que la Chancellerie était «en train d'expertiser [une] webtélé sécurisée qui permet à partir de son domicile, par internet, de suivre les débats en cours dans la salle d'audience». Et d'expliquer : «Ce serait une belle avancée. On ne peut pas demander à des victimes de suivre un procès pendant six mois dans une salle d'audience, chacun a sa vie et c'est heureux que la vie reprenne ses droits, mais il faut permettre aussi aux victimes de suivre les grands moments d'un procès.»

Soulignant qu’une telle initiative avait été envisagée pour le très médiatique procès du Mediator, mais abandonnée par manque de temps, il fonde, cette fois, de grands espoirs quant à sa mise en place : «Là, je pense qu'on devrait y arriver», a-t-il commenté. Selon RTL, la Chancellerie doit au préalable recevoir le feu vert du ministère de la Justice. 

Les attentats de novembre 2015 – commis par des commandos djihadistes dont Salah Abdeslam est le seul membre encore en vie – ont fait 130 morts et des centaines de blessés à Paris et à Saint-Denis (93). L'attaque la plus meurtrière s'est produite dans la salle de spectacle du Bataclan qui accueillait alors un concert du groupe californien Eagles of Death Metal. Quatre-vingt-dix personnes y ont perdu la vie. Les attentats ont été revendiqués par Daech et font l'objet d'une enquête tentaculaire qui a débouché sur une dizaine de mises en examen en France.

Lire aussi : Attentats du 13 novembre : un procès hors norme qui s’annonce historique

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»