Lycéens interpellés en 2018 à Mantes-la-Jolie : une «marche des mamans» pour réclamer «justice»

Auteur: RT France

Une «marche des mamans» a eu lieu à Paris pour réclamer «justice», un an après l'arrestation controversée de 151 lycéens survenue à Mantes-la-Jolie, en décembre 2018, à la suite de dégradations en marge du mouvement de protestation lycéen.

Plus d'un millier de personnes ont défilé ce 8 décembre selon l'AFP à Paris, derrière des mères de lycéens de Mantes-la-Jolie (Yvelines), pour réclamer «justice et dignité» pour les 151 jeunes âgés de 12 à 21 ans arrêtés l'an dernier. Ces lycéens avaient été filmés alignés à genoux et mains sur la tête, ce qui avait soulevé un vif émoi sur les réseaux sociaux. 

Au cours de cette «marche des mamans», qui s'est déroulée entre le quartier Barbès et la place de la République, plusieurs manifestantes se sont agenouillées dans la même posture. 

Plusieurs familles de ces lycéens, arrêtés par dizaines après trois jours de dégradations et de heurts, ont déposé plainte avec constitution de parties civiles, pour obtenir l'ouverture d'une instruction – l'enquête menée par l'IGPN sur ces interpellations ayant été classée sans suite. 

Le rappeur Kerry James avait apporté le soutien à cette marche la veille, annonçant sa présence à la manifestation.

La plupart de ces lycéens s'étaient vu adresser un rappel à la loi à l'issue d'une journée de garde-à-vue. Le syndicat Unsa Police a récemment déclaré auprès de l'AFP que cette arrestation massive était «nécessaire», les policiers ayant «figé la situation» pour «déterminer le degré d'implication de chacun».

Un policier qui a filmé la scène, dans laquelle il prononce la phrase «voilà une classe qui se tient sage», a fait l'objet d'une «procédure de sanction administrative», avait fait savoir la procureure de Nanterre en juillet 2019. 

L'interpellation avait eu lieu en marge d'une mobilisation étudiante nationale contre des réformes scolaires, émaillée de violents incidents. Pour la seule journée du 6 décembre, plus de 700 lycéens avaient été interpellés en France. A Mantes-la-Jolie en particulier, deux voitures avaient été incendiées à proximité du lycée Saint-Exupéry et des heurts avaient éclaté avec la police. 

Lire aussi : Lycéens de Mantes-la-Jolie interpellés : rassemblement de soutien devant l'IGPN (IMAGES)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»