«Intolérable» : les images d'une arrestation de lycéens à Mantes-la-Jolie font scandale (VIDEOS)

«Intolérable» : les images d'une arrestation de lycéens à Mantes-la-Jolie font scandale (VIDEOS)© Capture d'écran Twitter
Lycéens interpellés à Mantes-la-Jolie

Agenouillés mains derrière la tête, en rang : l'arrestation filmée de dizaines de lycéens à Mantes-la-Jolie a déclenché un tollé sur la toile, certains politiques jugeant la scène «insoutenable». La journée de mobilisation a été émaillée d'incidents.

Mains derrière la tête, collés au mur pour certains, en rang et entouré de nombreux policiers : des dizaines de lycéens ont été arrêtés à Mantes-la-Jolie ce 6 décembre, jour d'une mobilisation étudiante émaillée de violents incidents en France. Les images de cette interpellation pour «participation à un attroupement armé» ont rapidement fait le tour des réseaux sociaux, cumulant des centaines de milliers de vues.

Plusieurs commentateurs se sont dit choqués par la scène, estimant notamment, à l'instar de l'ex-insoumis Djordje Kuzmanovic : «Les 145 lycéens arrêtés de Mantes-la-Jolie sont traités comme s'ils allaient être exécutés. Macron pète les plombs !»

Les 145 lycéens arrêtés de Mantes-la-Jolie sont traités comme s'ils allaient être exécutés

Le secrétaire national du PCF Fabien Roussel a pour sa part évoqué des «images insoutenables», alors que l'écologiste Cécile Duflot a jugé la scène «simplement intolérable».

«Que penser d’un pouvoir qui traite ainsi sa jeunesse? Qu’il ne tient que par la force des matraques. Qu’il n'a plus d'avenir. Qu’il est à l’agonie», a écrit le député François Ruffin.

On ignore pour l'heure qui est l'auteur de la vidéo.

Pour la seule journée du 6 décembre, plus de 700 lycéens ont été interpellés en France le 6 décembre. La mobilisation a été marquée une nouvelle fois par des incidents parfois violents, avec notamment des jets de projectiles, de cocktails Molotov, ou encore des incendies de voitures. Près de 280 établissements scolaires ont été perturbés, dont 45 ont été bloqués.

A Mantes-la-Jolie en particulier, deux voitures avaient été incendiées durant la nuit à proximité du lycée Saint-Exupéry. Des heurts avaient éclaté avec la police. Le commissaire de la ville, a expliqué vouloir «interrompre un processus incontrôlé».

Lire aussi : Mobilisation étudiante du 6 décembre : plus de 700 lycéens interpellés dans toute la France (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»