Incarcéré, Patrick Balkany souhaiterait conduire la liste de la majorité pour les municipales

- Avec AFP

Incarcéré, Patrick Balkany souhaiterait conduire la liste de la majorité pour les municipales© Eric Feferberg Source: AFP
Le maire de Levallois-Perret Patrick Balkany aux côtés de ses avocats Antoine Vey (à gauche) et Eric Dupond-Moretti (à droite), se rend au palais de justice de Paris pour le dernier jour de son procès pour fraude aggravée et blanchiment d'argent, le 19 juin 2019.
Suivez RT France surTelegram

En prison depuis sa condamnation pour fraude fiscale et blanchiment, Patrick Balkany entend conduire la liste de la majorité aux prochaines municipales, selon son épouse et première adjointe, Isabelle Balkany.

Le maire Les Républicains (LR) de Levallois-Perret (92) n'en finit pas de surprendre. Incarcéré depuis le 13 septembre à la prison de la Santé, Patrick Balkany souhaiterait pourtant conduire la liste de la majorité aux prochaines municipales.

Le journaliste de Marianne Laurent Valdiguié a même avancé que l'édile avait annoncé aux élus locaux de la majorité sa candidature... depuis sa cellule de prison, lors d'une «scène surréaliste» le 2 décembre au soir, à l'intérieur de la mairie de Levallois-Perret. Ce que nie l'épouse de l'intéressé, qui assure sur Twitter que «le maire a appelé pour remercier élus et administration».

A l'AFP, Isabelle Balkany a confirmé le souhait de son conjoint de conduire la liste de la majorité aux prochaines municipales. Elle a précisé que cette volonté avait été confirmée le soir du 2 décembre devant les 49 inscrits de la liste de la majorité municipale (dont 37 élus) réunis à huis clos, avant une réunion sur le budget en présence des directeurs des services de la ville. A l'issue de cette réunion, Patrick Balkany a appelé son épouse sur son portable et l'a mis en mode haut-parleur afin que son mari puisse remercier l'administration et les élus pour le travail effectué sur le budget, selon plusieurs élus qui y ont assisté, cités par l'AFP.

Les époux Balkany doivent à nouveau être jugés à partir de la semaine prochaine pour fraude fiscale et en février pour blanchiment aggravé.

Condamné à quatre ans de prison ferme pour fraude fiscale en septembre, Patrick Balkany, 71 ans, a été condamné une seconde fois le 18 octobre pour blanchiment aggravé à cinq ans de prison avec un nouveau mandat de dépôt.

Isabelle Balkany a écopé, lors du premier jugement, de trois ans de prison et tous deux de dix ans d'inéligibilité. Elle s'est vue infliger quatre ans d'emprisonnement lors du second jugement, mais sans incarcération immédiate. Tous deux ont été de nouveau condamnés à dix ans d'inéligibilité, ainsi qu'à dix ans d'interdiction de gérer une société. Le tribunal a également ordonné la saisie des biens et avoirs du couple, notamment leur résidence principale du moulin de Giverny, dans l'Eure.

Ils ont fait appel de toutes leurs condamnations et Patrick Balkany a déposé plusieurs demandes de mise en liberté. Si le maire de Levallois était à nouveau condamné à l'issue de ses procès en appel, il pourrait se pourvoir en cassation. Ce recours suspendrait une peine d'inéligibilité. Ce pourvoi suspendrait également l'exécution d'une condamnation à une peine d'emprisonnement, sauf si la cour d'appel délivrait un nouveau mandat d'arrêt à l'audience.

Lire aussi : Deux militants de la Ligue de défense noire africaine condamnés pour avoir intimidé Patrick Balkany

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix