Lors d'un repas de soutien à son mari incarcéré, Isabelle Balkany déguste... de la langouste

Lors d'un repas de soutien à son mari incarcéré, Isabelle Balkany déguste... de la langouste© Zakaria ABDELKAFI Source: AFP
Isabelle Balkany le 14 septembre à Levallois-Perret (92).

Lors d'une journée de soutien à Patrick Balkany, incarcéré, un repas convivial a eu lieu à Levallois-Perret. Son épouse Isabelle, maire par intérim, a pu profiter d'un déjeuner avec non pas du homard... mais de la langouste, comme elle l'a précisé.

Devenue maire par intérim malgré sa condamnation par la justice, Isabelle Balkany a pu compter, le 15 septembre, à Levallois-Perret (92) sur le soutien d'une cinquantaine de personnes, dont des responsables politiques du parti Les Républicains. Elle se sont rassemblées devant la mairie pour dénoncer la détention à la prison de la Santé du maire de la ville Patrick Balkany. Un repas chaleureux a notamment été organisé pour l'occasion. Parmi les mets dégustés : un luxueux poisson qui avait d'abord été identifié comme du homard, par plusieurs journalistes. «C'est un cadeau», précise une personne à table, «offert par la poissonnière» a tenu à préciser ensuite Isabelle Balkany, dont les propos sont rapportés par le journaliste Clément Lanot, mais aussi par le journal La Dépêche.

Par la suite, le maire par intérim a interpellé RT France sur Twitter, assurant qu'il n'était pas question de homard... mais de langouste. «Invendue, [le poissonnier] l’a gentiment offerte à son voisin d’étal qui nous recevait !», a-t-elle encore précisé.

Le 14 septembre, Levallois-Perret avait déjà vu le rassemblement d'une cinquantaine de personnes devant la mairie de la ville des Hauts-de-Seine pour soutenir Patrick Balkany, incarcéré depuis le 13 septembre au soir. Un livre d'or de soutien au couple Balkany, entreposé devant l'hôtel de ville, a même reçu plusieurs dizaines de mots et signatures, pas toujours positifs à l'égard de Patrick et Isabelle Balkany, tous deux condamnés pour fraude fiscale.

Lire aussi : Patrick Balkany emprisonné : Nicolas Sarkozy a «de la peine» pour son ami d'enfance

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»