Patrick Balkany va rester en prison jusqu'à son procès en appel

Patrick Balkany va rester en prison jusqu'à son procès en appel© STRINGER / AFP Source: AFP
Patrick Balkany, le 13 mai, à Paris.

La deuxième demande de remise en liberté de Patrick Balkany, incarcéré depuis le 13 septembre, vient d'être rejetée. Le maire de Levallois reste en prison. Son avocat va déposer une nouvelle demande de mise en liberté.

La cour d'appel de Paris a rejeté ce 13 novembre la deuxième demande de mise en liberté du maire LR de Levallois-Perret Patrick Balkany, accusé de blanchiment de fraude fiscale. 

«Le maintien en détention de Patrick Balkany est ordonné», a en effet annoncé le président, sans toutefois expliquer les motivations de la cour. Il a jugé la demande du maire «recevable» sur la forme mais «non fondée». Le baron des Hauts-de-Seine, qui a refusé d'être extrait de sa cellule de la maison d'arrêt de la Santé, n'était pas présent au délibéré.

Le 28 octobre, la première de ses deux demandes de remise en liberté, consécutive au volet fraude fiscale, avait pourtant été acceptée. Mais incapable de payer les 500 000 euros de caution – et ce en dépit de l'appel lancé aux habitants de sa ville pour réunir cette somme – le proche de Nicolas Sarkozy était resté derrière les barreaux.

Une nouvelle demande de mise en liberté

Après ce refus, l'avocat de Patrick Balkany ne baisse pas les bras. Il a annoncé sa décision de demander une nouvelle demande de mise en liberté. «Nous ne comprenons pas cette décision de maintien en détention. Nous allons immédiatement déposer une deuxième demande de mise en liberté pour Patrick Balkany», a déclaré à l'AFP Eric Dupond-Moretti.

Un procès en appel en décembre

Le 18 octobre, Patrick Balkany a été condamné à cinq ans de prison pour blanchiment d'argent ainsi qu'à une peine de dix ans d'inéligibilité. En revanche, il a été relaxé pour ce qui est du volet corruption de l’affaire. Sa femme, Isabelle Balkany a, elle, écopé de quatre ans de prison ferme, sans mandat de dépôt, et de dix ans d'inéligibilité. La compagne du maire de Levallois n'a pas été incarcéré en raison de son état de santé, jugé incompatible avec une détention.

Le procès en appel pour fraude fiscale aura lieu du 11 au 18 décembre. 

Lire aussi : La justice accepte la première des deux demandes de mise en liberté de Patrick Balkany

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»