«Apprenti sorcier» ? A Sète, l'ex-LR Sébastien Pacull tente le pari de l’union des droites

- Avec AFP

«Apprenti sorcier» ? A Sète, l'ex-LR Sébastien Pacull tente le pari de l’union des droites© Capture d'écran Google Map
Mairie de Sète. (image d'illustration)
Suivez RT France surTelegram

Après avoir démissionné des Républicains de l'Hérault, Sébastien Pacull s'est porté candidat aux municipales avec le soutien du Rassemblement national et de Debout la France. Une démarche largement inspirée par le parcours de Robert Ménard.

Le patron démissionnaire des Républicains de l'Hérault Sébastien Pacull a annoncé ce 30 novembre sa candidature aux municipales à Sète à la tête d'une liste «d'union des droites» soutenue par le Rassemblement national et Debout la France.  

«L'union des droites est la seule alternative pour donner un dessein à la population», a assuré l'intéressé lors d'une conférence de presse, en affirmant rester «républicain dans l'âme» et en se réclamant des idées de Charles Pasqua et Philippe Seguin. «Le Rassemblement national m'a manifesté son soutien et je l'en remercie. Je précise très clairement que je ne rejoins pas le Rassemblement national. Je suis un républicain libre qui n'est pas en marche et qui n'est pas en laisse», a martelé Sébastien Pacull.

Soulignant être dans le «même positionnement» que Robert Ménard, le maire de Béziers, à savoir non encarté mais soutenu par le RN, Sébastien Pacull a précisé qu'il présenterait sa liste dans les prochains jours. Myriam Roques, figure du RN à Sète, y aura «toute sa place» a-t-il insisté. Absente à cette conférence de presse, Myriam Roques avait déclaré sa candidature à la mairie de Sète début novembre, mais sans le soutien de son parti. Elle n'a pas précisé si elle entendait rejoindre la liste de Sébastien Pacull ou continuer la campagne pour les municipales en tant que dissidente RN.

Sébastien Pacull a démissionné le 29 novembre de la tête des Républicains de l'Hérault après le soutien accordé cette semaine par son parti au maire sortant de Sète, François Commeinhes, ex-LR, soutenu également par la République en marche, qui briguera en mars un quatrième mandat et dont il était l'adjoint. Regrettant de se faire traiter «d'apprenti sorcier» par sa famille politique, qui l'a menacé d'exclusion s'il maintenait sa candidature, Sébastien Pacull a assuré que des listes d'union des droites pourraient se multiplier dans la perspective des municipales.

«Je pense qu'on est en train d'écrire une nouvelle page de l'Histoire», a-t-il plaidé, en rendant grâce à Robert Ménard, un maire «exemplaire» qui avait «une juste vision». A l'origine de cette candidature à Sète, après avoir invité à déjeuner Sébastien Pacull et Myriam Roques à Béziers en octobre, le maire de Béziers s'était déclaré ravi le 29 novembre auprès de l'AFP que «les digues montées par certains aient enfin sauté». Artisan depuis des années d'un rapprochement entre les droites, Robert Ménard avait également mentionné le cas de Carpentras, dans le Vaucluse.

Lire aussi : «Vieille politique opaque»: une députée quitte LREM, allongeant la liste des départs

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix