Acte 53 : un premier anniversaire mouvementé pour les Gilets jaunes (EN CONTINU)

Auteur: RT France

Le 17 novembre 2018 débutait le premier acte des Gilets jaunes. Ce 16 novembre 2019, ils souhaitaient relancer la mobilisation partout en en France, pour la 53e semaine consécutive. La manifestation à Paris a été entachée par les actions de casseurs.

Mise à jour automatique
  • IMPORTANT

    Retour en images sur l'acte 53 des Gilets jaunes, partout en France.

  • Auteur: RT France

  • Auteur: RT France

  • «Je ne confonds pas les Gilets jaunes et les anarchistes», a confié à France Info le député LREM Patrick Vignal, après la dégradation de sa permanence à Montpellier. «Je préfère retenir l’image des Gilets jaunes au rond-point des Près d’Arènes [lieu dé départ de la manifestation à Montpellier ce 16 novembre] où ils se retrouvent en toute fraternité», a-t-il ajouté.

  • Retour en images sur l'acte 53 des Gilets jaunes, partout en France.

  • Selon le ministère de l'Intérieur, 28 000 manifestants ont battu le pavé en France ce 16 novembre, dont 4 700 à Paris.

    Plus tôt dans la soirée, Le Nombre Jaune estimait le nombre de manifestants à près de 40 000.

    Le syndicat France Police policiers en colère a évalué de son côté qu'au moins «60 000 manifestants [avaient été présents] dans les centres-villes et sur les ronds-points» dans l'ensemble du pays.

  • Une voiture de police a été renversée devant la préfecture de police de la capitale, rapporte en fin d'après-midi Le Parisien.

  • Notre reporter Nadège Abderrazak est allée à la rencontre de Gilets jaunes à Paris. Amar, qui vient du Nord, assure que les manifestants ne lâcheront rien «tant que le gouvernement ne lâchera rien».


  • Priscillia Ludosky, l'une des figures des Gilets jaunes, a exprimé au micro de RT France sa colère face à l'annulation d'une manifestation qui devait partir de la place d'Italie à Paris, en raison de violences.

  • François Boulo, avocat et porte-parole des Gilets jaunes de Rouen, a déclaré en fin d'après-midi : «Le préfet de Paris dit que la mobilisation est circonscrite à place d’Italie. Là-bas, j’en viens, c’est un carnage ! Mais beaucoup de Gilets jaunes ailleurs ont été empêchés de se rassembler. Ici, à Bastille», tweete-t-il, en publiant une photo de la place. Et d'ajouter : «La liberté de manifester est morte en France.»

Découvrir plus

Le week-end sera chargé de jaune. Les Gilets jaunes fêtent la première année de leur mobilisation avec plusieurs rassemblements qui débuteront dès le 16 novembre. La page Facebook «Acte 53 Gilets Jaunes l’anniversaire sur les Champs-Elysées» est celle qui semble réunir le plus de monde, avec plus de 5 000 personnes annonçant leur participation et plus de 7 000 autres personnes manifestant leur intérêt. «Nous ferons une opération barrage filtrant sur le rond-point de l'Etoile comme l'année dernière», affirment les propriétaires de cette page. La préfecture de police a pour sa part décidé qu'«au vu des risques de troubles à l’ordre public», les quartiers des Champs-Elysées, de Notre-Dame, de l'hôtel Matignon, de la Tour Eiffel, du Sénat, des «grands magasins» ou encore ceux des bois de Boulogne et de Vincennes seraient interdits à tous rassemblements dès vendredi 18h jusqu'à dimanche.

Un itinéraire prévu par l'une des figures du mouvement, Priscillia Ludosky, a été déclaré. Eric Drouet, pour sa part, appelle à une «opération escargot» sur le boulevard périphérique et sur les Champs-Elysées.

En banlieue parisienne, Le Figaro a également recensé des appels aux rassemblements à Saint-Ouen ou à Vitry-sur-Seine.

Ailleurs en France, dans le secteur toulousain et montpelliérain notamment, des Gilets jaunes ont annoncé qu'ils occuperaient de nouveau des ronds-points.

A Lyon, Marseille, Bordeaux, Lille ou Nantes, des manifestations sont également prévues.

Lire aussi : Un an après son lancement, 69% des Français trouvent le mouvement des Gilets jaunes «justifié»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»