Education nationale : 58 suicidés en 2018-2019, 11 depuis la rentrée de septembre

- Avec AFP

Education nationale : 58 suicidés en 2018-2019, 11 depuis la rentrée de septembre© JEAN-PAUL PELISSIER Source: Reuters
Rentrée des classes le 2 septembre 2019 à Marseille (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Durant l'année scolaire 2018-2019, 58 agents de l'Education nationale se sont suicidés, et 11 depuis la rentrée de septembre. Ces chiffres du ministère de l'Education, dévoilés pour la première fois, confirment une statistique syndicale.

Selon les données des syndicats Snes-FSU et Unsa, au cours de l'année scolaire 2018-2019, 58 agents de l'Enseignement public se sont donnés la mort (37 hommes et 21 femmes) et 11 depuis la rentrée scolaire de septembre (cinq hommes, six femmes). Le ministère de l'Education a confirmé ces chiffres, rendus publics pour la première fois à l'occasion d'une réunion sur les conditions de travail des enseignants le 6 novembre. Cela correspond à, en moyenne, plus d'un suicide par semaine.

Ces chiffres ont été annoncés lors d'un Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) extraordinaire. Cette réunion était organisée à la demande des syndicats, et consacrée à la souffrance au travail à l'école primaire, au collège et au lycée, un mois et demi après le suicide de Christine Renon, une directrice d'école de Pantin (Seine-saint-Denis).

Les chiffres portent sur l'ensemble du personnel enseignant et du personnel administratif, soit 992 000 agents.

Le ministère fait savoir que le taux de suicide est de 5,85 cas pour 100 000 personnes. Le taux de suicide moyen en France en 2012 était de 16,7 cas pour 100 000 personnes (mais ce chiffre prend aussi en compte les retraités, les chômeurs et inactifs, et donc possiblement des ex-enseignants), selon des données de l'Observatoire national du suicide.

Sur les 58 victimes en 2018-2019, on recense 12 agents non titulaires. 

Les mois de novembre, août et septembre représentent un pic des suicides. La tranche d'âge la plus exposée est celle des 45-54 ans, puis celle des 55-64 ans.

«Ces données feront l'objet d'une communication et d'un échange annuels avec les partenaires sociaux», précise le ministère dans un communiqué. 

«Une campagne nationale de recrutement des médecins de prévention sera lancée d'ici la fin de l'année civile», annonce-t-il par ailleurs.

Lire aussi : La France, reine du chahut en classe selon l'OCDE : à qui la faute ?

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix