«PMA pour toutes» : vers la «marchandisation du corps humain» ?

«PMA pour toutes» : vers la «marchandisation du corps humain» ?© John Schults Source: Reuters
entretien
La manifestation parisienne contre la «PMA pour toutes», le 5 octobre 2019 (image d'illustration).

Ancien député socialiste et actuel vice-président du mouvement gaulliste Oser la France, Jean-Philippe Mallé s'oppose au projet de «PMA pour toutes». Il affirme que la gestation pour autrui sera forcément l'étape suivante au nom de l'égalité.

Le projet de loi sur la «PMA pour toutes» est actuellement au cœur des débats au sein de l'Assemblée nationale. Interrogé sur le sujet, l'ancien député socialiste des Yvelines Jean-Philippe Mallé explique son opposition à la «PMA pour toutes». Il estime que celle-ci est du ressort «de la marchandisation du corps humain» et revient à utiliser «la médecine pour autre chose que des raisons médicales [puisque] jusqu'à présent la PMA était [seulement] autorisée pour les couples hétérosexuels infertiles».

On met la médecine au service de la revendication d'un droit individuel et d'un droit à l'enfant

«On met la médecine au service de la revendication d'un droit individuel et d'un droit à l'enfant», appuie-t-il, considérant qu'il n'y a pas de «droit à l'enfant» car «l'enfant [n'est] pas une chose». Jean-Philippe Mallé n'est d'ailleurs pas dupe du discours gouvernemental qui assure que la Gestation pour autrui (GPA) ne sera pas à l'ordre du jour. Il assure ainsi que la «PMA pour toutes» va «générer» la GPA au nom de l'égalité entre les individus. «Il n'y aurait aucune raison de refuser pour les couples d'hommes homosexuels ce que l'on accorde aux couples de femmes homosexuelles», regrette Jean-Philippe Mallé.

Il ne comprend également pas que «des élus dits de gauche ne voient pas cette instrumentalisation du corps une extension du marché au corps humain». L'ancien député appelle de fait les Français à «résister». «Il en va d'une vision de l'homme [et d'] une vision de l'humanité» avec cette «question éminemment politique», précise Jean-Philippe Mallé.

Le vice-président du mouvement gaulliste Oser la France ajoute qu'il a soutenu la manifestation du 5 octobre contre la PMA pour les couples de femmes homosexuelles et les femmes seules. «On voit bien que les Français sont très vigilants malgré une doxa, un politiquement correct, une police de la pensée [...] très présentes dans les gros médias», constate-t-il encore.

Bastien Gouly

Lire aussi : L'Assemblée nationale reconnaît désormais la filiation des enfants nés à l'étranger d'une GPA

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»