Manifestation au domicile de Schiappa : entre 500 et 1 500 euros d'amendes pour six Gilets jaunes

Manifestation au domicile de Schiappa : entre 500 et 1 500 euros d'amendes pour six Gilets jaunes© Eric FEFERBERG Source: AFP
Marlène Schiappa.

Alors que des peines allant jusqu'à deux mois de prison avec sursis avaient été requises lors de l'audience, un tribunal a condamné six Gilets jaunes à des amendes. L'un d'eux a en outre l'interdiction de manifester en Sarthe pendant deux ans.

Six Gilets jaunes – qui avaient fait un arrêt de trois minutes devant le domicile de Marlène Schiappa au Mans en marge d'une manifestation de Gilet jaunes dans la nuit du 24 au 25 mai 2019 – ont été condamnés ce 27 septembre à des peines d’amende allant de 500 à 1 500 euros, selon des informations de France Bleu Maine.

Le tribunal correctionnel du Mans les a en outre condamnés à verser un euro pour préjudice moral, et l’un d’entre eux a l'interdiction de manifester en Sarthe pendant deux ans. Ils étaient poursuivis pour «organisation d’une manifestation sur la voie publique sans déclaration», «tapage nocturne», «outrage» et «injure publique en raison du sexe» – cette dernière qualification n’a pas été retenue par le tribunal – et risquaient des peines de 500 euros à deux mois de prison avec sursis, requises lors de l’audience du 24 juillet dernier.

Après ces incidents, Marlène Schiappa avait annoncé sur son compte Facebook avoir été la cible de menaces «par une quarantaine de Gilets jaunes furieux». Selon son compte-rendu, ces manifestants «ont déboulé devant chez nous sous nos fenêtres en hurlant des slogans agressifs, des menaces de mort, en jetant des pétards vers la maison avec des outils, sifflets, cornes de brunes». La secrétaire d'Etat avait notamment souligné l'impact sur ses enfants, réveillés brutalement, de cette visite nocturne.

Selon plusieurs vidéos diffusée sur Facebook, l'arrêt devant le domicile de Marlène Schiappa avait duré environ trois minutes. L'existence des menaces de mort évoquées par la secrétaire d'Etat n'a pas été confirmée par l'analyse de ces mêmes vidéos.

Lire aussi : «Violemment tirée du lit par une quarantaine de gilets jaunes», Marlène Schiappa porte plainte

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»