Paris douche les espoirs de Snowden pour un asile politique en France

- Avec AFP

Paris douche les espoirs de Snowden pour un asile politique en France© REUTERS Source: Reuters
Edward Snowden conversant avec le journaliste allemand Holger Star son autobiographie «permanent record» à Berlin le 17 Septembre 2019.

Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves le Drian, a affirmé que le gouvernement francais ne donnerait pas l'asile politique à Edward Snowden. Le lanceur d'alerte réfugié en Russie avait récemment fait part de son souhait de venir en France.

La France, qui avait refusé d'accéder à la demande d'asile politique du lanceur d'alerte américain Edward Snowden en 2013, «n'a pas de raisons de changer de point de vue». C'est ce qu'a affirmé ce 19 septembre le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian.

Le lanceur d'alerte avait récemment fait savoir qu'il «aimerait beaucoup» que la France lui accorde l'asile dans une interview à France Inter diffusé le 14 septembre.

Lire aussi: Six ans après le refus d'Hollande, Snowden «aimerait beaucoup» obtenir l'asile en France

«Pour l'instant, c'est une demande par voie médiatique mais a priori je ne vois pas de raisons de changer de point de vue», a ainsi réagi le chef de la diplomatie française interrogé sur la chaîne de télévision CNEWS, soulignant qu'Edward Snowden «résid[ait] à Moscou».

«Il avait demandé l'asile en France, mais ailleurs aussi, en 2013. A ce moment-là, la France avait estimé que ce n'était pas opportun, je ne vois pas aujourd'hui ce qui a changé ni d'un point de vue politique ni d'un point de vue juridique», a insisté Jean-Yves Le Drian. Francois Hollande avait déjà refusé l'asile au lanceur d'alerte en 2013. En 2015, à la suite des révélations d'écoutes des présidents français par la NSA, l'ancien ministre de la Justice, Christiane Taubira, avait annoncé souhaiter l'accueil d'Edward Snowden en France.

Nicole Belloubet, actuelle garde des Sceaux et Nathalie Loiseau,députée européene s'étaient également déclarées en faveur d'une admission d'Edward Snowden sur le territoire Français le 16 septembre. La déclaration du ministre des Affaires étrangères va donc à l'encontre de ces deux grandes figures de la macronie.

Employé de l'agence américaine de renseignement NSA devenu lanceur d'alerte, Edward Snowden avait révélé en 2013 l'existence d'un système de surveillance mondiale. Les États-Unis l'ont inculpé d'espionnage et de vols de secrets d'État. Snowden avait demandé la protection de plus de vingt pays, dont la France et l'Allemagne, refusée pour une raison ou une autre. Il a finalement trouvé refuge en 2013 en Russie, où son permis de séjour a été reconduit jusqu'en 2020. 

Lire aussi:Edward Snowden : «On perd de vue que la Russie est un des plus beaux pays du monde»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»