Orly : un homme armé d’un couteau interpellé lors de son embarquement pour Barcelone

Orly : un homme armé d’un couteau interpellé lors de son embarquement pour Barcelone© Kenzo Tribouillard Source: AFP
Un Boeing 737-800 de la compagnie Transavia, le 26 janvier 2015, à l'aéroport d'Orly (image d'illustration).

Une homme a été interpellé en possession d'un couteau en céramique alors qu'il s’apprêtait à embarquer pour Barcelone depuis Orly. C'est la deuxième arme retrouvée en quelques jours sur un passager d'un aéroport français.

Alors qu’il s’apprêtait à embarquer pour Barcelone, à bord d’un vol de la compagnie Transavia, filiale d'Air France, un homme a été interpellé, le 15 août vers 18h30, à l’aéroport d’Orly, en possession d’un couteau en céramique qu’il dissimulait dans son bagage à main, d’après des informations rapportées par RTL et confirmées par l’AFP citant des sources proches du dossier.

Toujours selon l’AFP, l’alerte a été donnée par une femme, se présentant comme la sœur de cet homme, qui avait contacté la police pour prévenir que celui-ci avait «prévu de faire une attaque», d’après une source anonyme qui appelle néanmoins à la prudence, la femme n’ayant pas été identifiée.

De son côté, RTL avance que la femme était en fait sa compagne et qu’elle avait contacté Aéroports de Paris après une dispute conjugale. Une information confirmée par l’AFP, s’appuyant sur une source aéroportuaire. D’après la radio, l’homme n’était pas fiché mais était connu de la justice pour des faits de délinquance.

Après avoir passé les contrôles de sécurité, il a été interpellé «sans incidents», note l’agence de presse. Celui-ci a été placé en garde à vue dans les locaux de la Police aux frontières (PAF) qui sera chargée de l’enquête a indiqué le parquet de Créteil, toujours à l’AFP.

En début de semaine, le 12 août, une femme d’origine indienne avait été interpellée par la PAF à l’aéroport Rossy-Charles-de-Gaulle en possession d’un pistolet chargé dans son bagage à main. En provenance de Bamako (Mali), elle se trouvait en transit lorsqu’elle a été arrêtée. Elle était accompagnée de ses deux enfants.

Devant le juge du tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis), le 14 août, elle s’est justifiée en expliquant que sa famille était sur le point de déménager aux Etats-Unis et qu’elle avait voulu tenir l’arme hors de portée de ses enfants en la transportant dans son propre sac. Elle a été condamnée à 8 mois de prison avec sursis, 5 000 euros d’amende ainsi qu’une interdiction de port d’arme.

Lire aussi : Sydney : un assaillant au couteau neutralisé par des passants avec une chaise et un cageot (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»