Encore 245 emplois supprimés chez Air France d'ici 2017

La compagnie Hop! va regrouper les filiales régionales d'Air France.Source: Reuters
La compagnie Hop! va regrouper les filiales régionales d'Air France.

Air France, qui traverse une période compliquée sur le plan financier, a décidé de fusionner ses filiales régionales au sein de la compagnie Hop!. Près de 245 emplois devraient être supprimés avant la fin de l'année 2017.

La compagnie aérienne Air France a indiqué ce vendredi son intention de se séparer de 245 de ses salariés. En effet, la compagnie française a pour objectif de fusionner d'ici à fin 2017 ses trois compagnies régionales Airlinair, Brit Air et Regional au sein de la filiale Hop!. Cet objectif avait été dénoncé par des syndicats jeudi soir, mais la compagnie n'avait pas confirmé.

Pour la compagnie, l'objectif de cette restructuration est de «simplifier les organisations». La mise en place de cette nouvelle organisation chez Air France devrait désormais prendre environ deux ans. «L'échéance est fixée à fin 2017», a confirmé un porte-parole de la société.

La compagnie avait annoncé en novembre son souhait de regrouper sous une même bannière «Hop! Air France» les vols domestiques assurés par Airlinair, Brit Air et Regional. Mais l'idée d'une fusion, finalement annoncée ce vendredi, avait alors été écartée. Celle-ci entraînera une réduction des effectifs «de l'ordre de 245 postes sur 3.000 salariés environ», dont 85 dans les activités de maintenance, 80 chez les navigants (pilotes et hôtesses) et 80 parmi les personnels au sol, précise la compagnie.

Air France n'entend procéder à aucun licenciement, même si la compagnie n'a toujours pas annoncé de plan de départs volontaires concernant cette fusion. Ces 245 postes supprimés s'ajoutent aux 800 départs souhaités par la compagnie, qui a ouvert, en janvier, un plan de départs volontaires au sein du groupe. Cette restructuration a pour objectif de faire atteindre à Hop! l'équilibre financier en 2017, contre une perte d'exploitation de plus 125 millions d'euros en 2014.

Le 10 juillet dernier, les salariés des filiales régionales d'Air France avaient appelé à la grève, sans conséquence sur le trafic. Air France avait déjà été touché par une importante grève des pilotes en octobre dernier. Ces derniers dénonçaient déjà le rapprochement avec Transavia, une autre filiale à bas prix du groupe Air France. La grève avait coûté plus de 300 millions d'euros à Air France.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales