Modification tarifaire chez Deliveroo : vers «des courses plus dangereuses» pour les livreurs ?

Suivez RT France surTelegram

Réagissant à une modification tarifaire décidée par l'entreprise britannique de livraison Deliveroo, le cofondateur du Collectif des livreurs autonomes parisiens (CLAP) s'inquiète de la multiplication de «courses plus dangereuses».

Des livreurs Deliveroo ont décidé de se rassembler dans plusieurs villes de France le 3 août afin de protester contre une modification tarifaire initiée par la plateforme britannique. De fait, si celle-ci a annoncé que «plus de 54% des commandes sont désormais payées davantage», les travailleurs à bicyclette dénoncent une baisse du prix des petites courses, privilégiées par les livreurs.

Invité du JT de RT France le 4 août, Jérôme Pimot, cofondateur du Collectif des livreurs autonomes parisiens (CLAP), affirme en effet que «les courses les plus intéressantes pour les livreurs ont baissé de moitié».

On se fatigue plus, on roule plus longtemps, on s'épuise

Analysant la stratégie des entreprises de livraison de plats cuisinés, il estime que leurs plateformes sont aujourd'hui «obligées d'aller chercher les clients de plus en plus loin» et met en garde contre des commandes «plus dangereuses» : «On se fatigue plus, on roule plus longtemps, on s'épuise», déplore-t-il.

Dénonçant l'opacité qui entoure l'algorithme déterminant les prix des livraisons, Jérôme Pimot réclame également davantage de transparence : «On voudrait une grille tarifaire qui nous permette de savoir comment sont calculés les prix [des courses].»

Des grèves ponctuelles dans la profession et des rassemblements dans plusieurs villes de France sont prévus : certaines mobilisations sont par exemple annoncées pour la soirée du 4 août à Nantes et à Bordeaux.

Lire aussi : Ubérisation : les sociétés comme Deliveroo ne sont pas là pour créer un service mais une servitude

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix