«Moralement inacceptable» : l'opposition réagit à l'affaire des luxueux «dîners privés» de Rugy

«Moralement inacceptable» : l'opposition réagit à l'affaire des luxueux «dîners privés» de Rugy© POOL Source: Reuters
François de Rugy lors d'une conférence de presse le 9 juillet 2019 à Paris.

Après les révélations de Mediapart sur les «dîners privés» qu'il organisait lorsqu'il présidait l'Assemblée, le ministre de l'Ecologie se retrouve au cœur d'une polémique. Delphine Batho appelle à sa démission. Le gouvernement maintient son soutien.

Le 10 juillet, Mediapart révélait que l'actuel ministre de la Transition écologique, François de Rugy, organisait, avec l'aide de son épouse, des «dîners privés» luxueux au moyen de fonds publics lorsqu'il était président de l'Assemblée nationale. Alors que le gouvernement doit encore faire face à la crise sociale des urgentistes, des enseignants ou encore (dans une moindre mesure) des Gilets jaunes, ce couac risque d'écorner un peu plus l'image de la macronie. L'opposition politique à la majorité présidentielle, en tout cas, n'a pas manqué de monter au créneau.

Sa démission s’impose parce que c’est de l’argent public

Contactée par l'AFP, la présidente de Génération écologie Delphine Batho a exigé sa démission : «Cela me paraît moralement inacceptable. Sa démission s’impose parce que c’est de l’argent public. L’argent public n’est pas fait pour organiser des dîners privés fastueux [...] On est sur une débauche de moyens pour des dîners avec des amis qu’il qualifie lui-même d’informels. Ce n’est pas de la représentation», a déclaré la députée et ministre de l'Ecologie sous la présidence Hollande.  

Du côté des Insoumis, le coordinateur du parti Adrien Quatennens a ironisé sur «les conseils de vertu et d’exemplarité» que l’«écologiste de châteaux» François de Rugy dispensait lorsqu'il était président de l’Assemblée. La députée de La France insoumise (LFI) Mathilde Panot a quant à elle jugé la pratique et la justification de François de Rugy indécentes : «Des dîners de cour de François de Rugy avec l’argent public ? Mais non, répond-il, les homards et vins de grand cru ne servaient qu’à "rester connectés à la vraie vie". L’indécence faite homme.»

A droite, le député du Pas-de-Calais (LR) Les Républicains Daniel Fasquelle décèle dans un tweet une contradiction entre l'affaire Rugy et ce que veulent incarner les macronistes : «De somptueux dîners organisés par les époux de Rugy épinglés [...] et "en même temps" la majorité pointait du doigt les députés et faisait voter une loi de "moralisation" de la vie publique

L'eurodéputé du Rassemblement national (RN) Gilbert Collard a ironisé sur la réponse de François de Rugy à l'enquête de Mediapart : «Selon Mediapart, François de Rugy et son épouse ont organisé des dîners fastueux sur des fonds publics lorsqu'il était président de l'Assemblée nationale. François De Rugy affirme que ces dîners étaient "liés à l'exercice de ses fonctions"... digestives ?»

«Les Français et les Gilets jaunes apprécieront», commente pour sa part, lapidaire, le président des Patriotes Florian Philippot.

La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a assuré lors d'un point presse que le ministre de la Transition écologique François de Rugy conservait «bien évidemment la confiance» du président Emmanuel Macron et du Premier ministre Edouard Philippe.

«Il n'y a pas eu de dîners entre amis», «c'étaient des dîners de travail informels avec des personnes qui ont des relations avec une autorité politique», s'est pour sa part défendu François de Rugy.

Lire aussi : Homards, grands crus… : quand Rugy organisait des «dîners privés» luxueux sur des fonds publics

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»