L'UE, synonyme de «paix» et «liberté» ? Ce tweet de la Commission qui ne convainc pas tout le monde

L'UE, synonyme de «paix» et «liberté» ? Ce tweet de la Commission qui ne convainc pas tout le monde© Twitter : @UEFrance
Capture d'écran du compte Twitter en français de la Commission européenne (image d'illustration).

Afin de combattre l'abstention en amont de l'élection du 26 mai, la Commission européenne a décidé de dresser une liste des bienfaits qu'elle considère être liés à l'UE. Mais de nombreux internautes ont jugé ces associations quelque peu excessives...

La Commission européenne a publié le 18 mai un tweet dans lequel elle liste 11 principes, pour la plupart universellement considérés comme positifs, qu'elle attribue à l’existence des institutions européennes. Le panégyrique énumère de manière lapidaire «la paix», «la liberté», «la solidarité», «la diversité», «l'égalité» ou même «le futur», avant de conclure par cette injonction : «Votez.»

Egalement présente sur le compte Twitter en anglais de la Commission européenne, la publication n'a pas manqué de faire réagir les internautes, générant un millier de «likes», mais aussi de nombreux commentaires, pour la totalité, ou presque, critiques ou moqueurs.

«Diversité des pauvres», «opportunités de délocaliser» ?

«10 fakes news dans un seul tweet !», a par exemple estimé un internaute qui explique même songer à signaler la publication.

«On se croirait dans 1984», juge un autre internaute, en référence au roman d'anticipation de George Orwell dans lequel un Etat totalitaire martèle des devises contradictoires telles que : «La guerre, c'est la paix» ou «la liberté c'est l'esclavage».

D'autres commentateurs ont choisi de dresser des listes moins élogieuses de ce que représentait l'Union européenne à leurs yeux. L'énumération de l'un inclut par exemple un «lobbying agressif», des «mensonges industriels» ou encore des «dirigeants de l'Union européenne sous influences». L'inventaire négatif d'un autre évoque «la perte de souveraineté», «les crises financières de l'euro» ou encore «la désindustrialisation».

Reprenant le format choisi par la Commission, un utilisateur de Twitter a décidé de compléter la liste initiale : «La diversité des pauvres», «les opportunités de délocaliser» ou encore «Erasmus en Turquie [qui n'est pas membre de l'Union européenne et pourtant bien membre du programme Erasmsus]», ironise-t-il.

Parmi les commentaires répondant au tweet de la Commission européenne, il est difficile de trouver un internaute volant au secours de cette dernière.

La publication, destinée à encourager la mobilisation des électeurs au scrutin du 26 mai, s'ajoute à de nombreux appels anti-abstentionnisme, de la part notamment d'acteurs extérieurs aux institutions européennes, dans un contexte d'impopularité croissante pour les élections européennes. En effet, comme le rappelle le site du Parlement européen, le taux de participation, tous pays de l'Union européenne confondus, n'a cessé de baisser à chaque échéance électorale européenne depuis 1979.

Récemment, une centaine de chefs d'entreprises déterminés à convaincre leurs salariés d'emprunter le chemin des urnes le 26 mai, ont publié un manifeste intitulé : «Europe Je Vote !»

Lire aussi : «Europe Je Vote !» : une centaine de patrons incitent leurs salariés à voter aux Européennes 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»