#CeciNestPasUnIsoloir : le gouvernement fait campagne contre l'abstention aux européennes

#CeciNestPasUnIsoloir : le gouvernement fait campagne contre l'abstention aux européennes

Le gouvernement mise sur l'humour et lance sur les réseaux le hashtag #CeciNestPasUnIsoloir pour lutter contre le phénomène attendu de l'abstention aux prochaines élections européennes. Une campagne détournée par de nombreux internautes.

Appelés aux urnes pour les élections européennes du 26 mai, les votants ne se bousculent pas au portillon. C'est ainsi que seulement «près de la moitié» des Français en âge de voter aurait l'intention de se rendre au bureau de vote, selon les informations du gouvernement qui a lancé le 12 mai une campagne pour inciter à le faire.

Sur la page dédiée à cette campagne contre l'abstention, le gouvernement invite les internautes à partager la campagne en ces termes : «Nous vous invitons à participer et à encourager vos proches à faire de même : plus les publications avec #CeciNestPasUnIsoloir seront nombreuses, plus l’interpellation sera forte.»

Le site internet de BFMTV souligne que le gouvernement «mise sur l'humour» avec une «campagne décalée largement reprise sur les réseaux sociaux» et salue déjà un «pari gagné» en prenant pour preuve l'apparition du hashtag #CeciNestPasUnIsoloir en trending topic sur Twitter – un sujet très partagé sur le réseau social.

Certains ont également détourné la campagne en utilisant le hashtag pour lui faire dire autre chose, notamment en attirant l'attention sur des phénomènes de société.

Après un sondage défavorable, le gouvernement veut-il convaincre ?

Selon une enquête d'opinion Kantar Onepoint pour La Croix publiée le 14 mai, le Rassemblement national (RN) arriverait en tête avec 23% d'intentions de vote aux élections européennes, devant La République en Marche (LREM) à 20%. En troisième position, la liste Les Républicains (LR) est créditée de 14%et à gauche, La France insoumise (LFI) et Europe Ecologie Les Verts (EELV) ne parviennent pas à se départager, avec 8% d'intentions de vote chacune, devant la liste PS/Place publique à 5%.

Ensuite, Debout La France est à 4,5% devant Génération.s à 3,5% et les listes du PCF et de Lutte ouvrière, sont créditées chacune de 2% d'intentions de vote. La liste Urgence écologie et celle de l'UDI sont à 1,5%.

L'indice de participation est estimé à 43%, à un niveau proche de la participation effective aux européennes de 2014 (42,4%).

Lire aussi : Emmanuel Macron remplace Nathalie Loiseau sur une affiche de la majorité pour les européennes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»