La Russie n’a pas encore donné l’autorisation à la France de vendre les Mistral

La Russie n’a pas encore donné l’autorisation à la France de vendre les Mistral Source: RIA NOVOSTI
Mistral
Suivez RT France surTelegram

La Service fédéral russe de la coopération dans le domaine militaire et technique a déclaré que la France avait payé une compensation à la Russie d’un montant de 900 millions d’euros.

La Service fédéral russe de la coopération dans le domaine militaire et technique a déclaré que la France avait payé une compensation à la Russie d’un montant de 900 millions d’euros. A l’heure actuelle, la France a pleine propriété et libre disposition des Mistral. Mais pour l’instant, Moscou n’a pas encore donné son aval à Paris pour une vente éventuelle des navires à un pays tiers.

«Même si la France a versé des indemnités, 900 millions d’euros, pour la non-livraison des Mistral à la Russie, elle n’a pas reçu de la Russie, l’autorisation d’exporter ces navires», a fait savoir un représentant du Service fédéral de la coopération dans le domaine militaire et technique lors du salon aérienne MAKS à Moscou. Selon lui, si la France veut recevoir une telle permission, elle devra signaler à la Russie quel est le pays qui veut se porter acquéreur d’un ou des bateaux.

«Si le pays ne suscite pas d’objections de la part de Moscou, Paris recevra une telle autorisation», a-t-il poursuivi.

D'après des informations publiées dans les médias français, Singapour a déjà envoyé une délégation en France dont la mission est de déterminer si les Mistral peuvent convenir à leur forces militaires.

La Malaisie a également fait part d’un intérêt certain pour ces bâtiments de projection et de commandement français.

Mistral perdant : 6 hôpitaux, 20 prisons, 40 lycées, etc... à quoi correspond le contrat rompu ?

Conformément au contrat d'1,2 milliard d’euros conclu entre la société française DCNS/STX et Rosoboronexport en 2011 pour la construction de deux navires, le Vladivostok, le premier d’entre eux, aurait dû être livré à la Russie en novembre 2014. Même si le contrat de vente avait été signé avant l’imposition des sanctions occidentales contre la Russie, la France a dans un premier temps, décidé de suspendre la livraison des navires en raison du conflit qui se déroule dans l’Est de l’Ukraine, et finalement d’annuler.

De l’avis de beaucoup d’experts, la non-livraison des Mistral était un gaspillage d’argent : avec le coût de l’annulation du contrat des Mistral, la France aurait pu construire 20 prisons, 24 lycées ou encore 10 avions Rafale.

La Russie n’a pas encore donné l’autorisation à la France de vendre les Mistral© RT
Des Mistral équivalent à...

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix