LFI se paye Christophe Barbier, Patrick Cohen et Jean-Michel Apathie pour lancer sa campagne (VIDEO)

LFI se paye Christophe Barbier, Patrick Cohen et Jean-Michel Apathie pour lancer sa campagne (VIDEO)© Benoit Tessier Source: Reuters
Jean-Luc Mélenchon (image d'illustration).

LFI fait le pari de l’emprunt populaire pour financer sa campagne pour les élections européennes. Pour promouvoir son projet, le parti a choisi de parodier des éditorialistes supposés hostiles à leurs idées.

«Ce sont plus que des élections européennes mais un référendum anti-Macron» : c’est ainsi que débute le clip vidéo relayé sur Twitter le 31 mars par Jean-Luc Mélenchon, leader de La France insoumise (LFI), dont l'objet est d'appeler aux dons en vue des prochaines élections européennes, qui se tiendront le 29 mai. LFI a annoncé pour l’occasion la mise en ligne d’une plateforme internet dédiée. Les dons, minimum 400 euros, seront intégralement remboursés «au maximum le 31 mars 2020», selon le député des Bouches-du-Rhône.

La tête de liste des Insoumis pour les européennes, Manon Aubry, a également relayé, sur Twitter, une vidéo dans laquelle elle détaille les modalités de cette campagne de dons.

La démarche s’accompagne d’un coup de com’ tournant en dérision certaines figures des médias, supposées hostiles aux idées portées par LFI. Sur Instagram, Jean-Luc Mélenchon a ainsi publié une autre vidéo dans laquelle sont parodiés les éditorialistes et journalistes Patrick Cohen, Jean-Michel Apathie, Nathalie Saint-Cricq ou encore Christophe Barbier. Des images d'eux se relaient, tandis que des doublures dénoncent la campagne d'appel aux dons des Insoumis pour les européennes. Les paroles : «C'est n'importe quoi, ils sont dangereux, ils sont violents», «LFI c’est le Venezuela», ou encore «Ce sont des islamo-gauchistes», sont mis dans la bouche des éditorialistes. Le tout présenté – selon le montage – par une Anne-Elisabeth Lemoine vantant leur «déontologie journalistique sans faille» – énième pique adressée par La France insoumise au paysage médiatique français.

La démarche semble avoir porté ses fruits, puisque, dans un communiqué, LFI fait savoir : «Ce sont plus de 300 000 euros qui ont été ainsi donnés ou prêtés par les Insoumis avec ce nouvel outil en à peine 7h. […] En moins d’un jour, ce sont ainsi 15% du maximum légal autorisé […] qui ont été levés.»

Lire aussi : Aux européennes, La France insoumise veut «donner une claque» à Macron.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»