450 000 euros : l'amende salée adressée au quai d'Orsay pour non-respect du quota de femmes

450 000 euros : l'amende salée adressée au quai d'Orsay pour non-respect du quota de femmes© INQUAM PHOTOS Source: Reuters
Jean-Yves Le Drian est ministre de l'Europe et des Affaires étrangères (image d'illustration).

Le ministère des Affaires étrangères a été condamné pour ne pas avoir respecté le quota de femmes dans son administration, en 2017. Faute d'un nombre suffisant de directrices et d'ambassadrices, il devra payer 90 000 euros par nomination manquante.

Le Monde du 6 mars fait savoir que le quai d'Orsay a été mis à l'amende pour ne pas avoir respecté le nombre de nominations féminines dans les postes de direction et d'ambassadeur. Ainsi le ministère des Affaires étrangères de Jean-Yves Le Drian doit verser une pénalité de 450 000 euros, en vertu de la loi Sauvadet de 2012 et du décret de la même année qui organisent «la mise en œuvre de l'obligation de nominations équilibrées d'hommes et de femmes dans les emplois supérieurs de l'Etat».

Or, le ministère n'a employé que 29% de femmes pour les primo-accédants au lieu des 40% requis. En payant 90 000 euros par nomination manquante, le quai d'Orsay paiera la note dans un «fonds spécifique aidant à la promotion de la parité, mais pas à fonds perdu dans le budget de l’Etat», selon l'un des responsables de l’administration du ministère, interrogé par le quotidien. Le Monde précise toutefois que l'amende sera plus salée pour le ministère de l'Economie et des Finances, avec 1,71 million d’euros à régler.

Une faute qui date d'il y a deux ans. Désormais le quai d'Orsay assure, par la même source, être «dans les clous avec 39 % de femmes dans les primo-nominations [en 2018]». Le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, doit d'ailleurs recevoir, ce 8 mars, le label Afnor de l’égalité professionnelle hommes-femme.

Lire aussi : Parité femme-homme : Marlène Schiappa se déclare «pour les quotas, partout»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter