Gilets jaunes : Castaner assure qu'un attentat a été déjoué le 17 novembre (VIDEO)

Gilets jaunes : Castaner assure qu'un attentat a été déjoué le 17 novembre (VIDEO)© Gonzalo Fuentes Source: Reuters
Christophe Castaner lors d'une séance de questions au gouvernement, palais Bourbon, décembre 2018 (image d'illustration).

Lors de son passage sur le plateau Télématin, le ministre de l'Intérieur a révélé qu'un groupe intitulé «ça va saigner le 17» voulait passer à l'action pour l'acte 1 du rassemblement des Gilets jaunes. L'attentat présumé aurait été déjoué.

Invité par l'émission Télématin sur France 2 ce 1er mars, le ministre de l'Intérieur a assuré que la France avait déjoué un attentat terroriste le 17 novembre 2018, lors de la première manifestation des Gilets jaunes. 

Christophe Castaner a ainsi expliqué : «Quelques jours avant le 17 novembre et le début du mouvement des gilets jaunes, un groupe s'était constitué et s'était intitulé "ça va saigner le 17".»

Le ministre responsable de la sécurité intérieure n'a cependant pas précisé si les Gilets jaunes étaient spécifiquement visés par cette attaque déjouée, ni si le groupe en question était lié à la mouvance djihadiste.

Christophe Castaner n'a pas non plus dévoilé le lieu visé par cette action terroriste. «C'était une attaque terroriste, nous l'avons neutralisée», s'est-il contenté de révéler.

Dans une interview publiée par Le Journal du dimanche du 11 novembre, l'ancien patron des renseignements et nouveau bras droit de Christophe Castaner, Laurent Nunez, avait livré le nombre de «projets d'attentats islamistes» déjoués depuis novembre 2013 : 55, «dont six cette année». Un chiffre qui semblait confirmer une décrue du phénomène islamiste, que le secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Intérieur attribuait en partie à la croissance des moyens mis en place : «Nous sommes mieux armés qu’hier. Juridiquement et budgétairement.»

Cependant, depuis cette déclaration, le terroriste islamiste Chérif Chekatt a frappé Strasbourg le 11 décembre 2018. Parcourant le centre historique de la ville armé d'un pistolet et d'un couteau, il avait attaqué des passants à plusieurs endroits, avant de parvenir à s'enfuir. Après 48 heures de traque, il avait finalement été abattu par des policiers le 13 décembre dans le quartier du Neudorf, au sud du centre-ville.

Lire aussi : Suivi par la police pendant des heures, un casseur armé et connu de la justice dégrade à foison

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter