Eurovision à Tel Aviv : la France en route pour un boycott ? Pas selon France Télévisions

Eurovision à Tel Aviv : la France en route pour un boycott ? Pas selon France Télévisions© Rafael Marchante Source: Reuters
L'israélienne Netta Barzilai a remporté le concours Eurovision en 2018 à Lisbonne (image d'illustration).

Fausse polémique ? Pas si sûr. France Télévisions s'en défend mais, selon des médias israéliens, la France aurait pensé à boycotter le concours Eurovision à Tel Aviv en raison d'une série israélienne mettant en scène un djihadiste français.

Certains médias israéliens ont annoncé le 20 février que la France envisagerait de ne pas participer à l’Eurovision à Tel Aviv le 18 mai en raison d’une série sur le point d’être diffusée en Israël par la chaîne KAN. Ce canal est également celui qui diffusera l'Eurovision.

La série en question met en scène un candidat français à l'Eurovision soupçonné d’être en réalité un terroriste déguisé en homosexuel. Le média israélien Ynet a affirmé que la France aurait menacé de boycotter le concours si la diffusion de la série était confirmée.

Un porte-parole de France Télévisions, interrogé par 20 Minutes, a cependant déclaré : «Pas de fausse polémique. L’ensemble de la délégation française est au travail au côté de Bilal Hassani pour la finale à Tel Aviv du 18 mai. Nous sommes en contact régulier avec l’UER, qui échange avec l’ensemble des partenaires de l’Eurovision, dont la chaîne KAN. Dans le cadre de ces échanges entre l’UER et KAN, le projet de fiction 12 Points, dont nous avons appris l’existence la semaine dernière, est évoqué.» La question ne semble donc pas tout à fait tranchée.

Bilal Hassani pourra-t-il chanter ?

Le chanteur français Bilal Hassani représentera la France au concours musical international après qu'il a remporté la version française du concours Destination Eurovision. Plusieurs polémiques ont déjà eu lieu à son endroit. La première est intervenue à la fin du mois de janvier lorsque l'artiste a reçu plusieurs milliers tweets insultants en raison «de son orientation (sexuelle) et/ou de son apparence», ainsi que l'a dénoncé le collectif Urgence Homophobie.

La deuxième polémique autour de la personnalité de Bilal Hassani a été provoquée par une lettre du député des Alpes-Maritimes, Henri Leroy, publiée sur Twitter le 2 février. ce dernier demandait au jury du concours «d'intervenir pour que Bilal Hassani soit écarté de votre concours. Cet individu est un bien triste exemple pour notre jeunesse et incite à la banalisation du terrorisme», assurait l'élu qui en voulait pour preuve une ancienne vidéo du jeune homme dans laquelle le voyait enfant, semblant dénigrer les victimes du terrorisme en France.

Lire aussi : Des militants LGBT appellent au boycott de l'Eurovision en Israël

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter