«Banalisation du terrorisme»: un sénateur demande à ce que Bilal Hassani soit écarté de l'Eurovision

«Banalisation du terrorisme»: un sénateur demande à ce que Bilal Hassani soit écarté de l'Eurovision© Gilles SCARELLA / FRANCE TELEVISIONS Source: AFP
Bilal Hassani, le chanteur qui représentera la France à l'Eurovision.

Le sénateur Les Républicains Henri Leroy a appelé le jury du concours de l'Eurovision à en exclure Bilal Hassani, le représentant de la France, l'accusant d'avoir moqué les attentats de Paris dans une vidéo.

«Je vous demande d'intervenir pour que Bilal Hassani soit écarté de votre concours. Cet individu est un bien triste exemple pour notre jeunesse et incite à la banalisation du terrorisme» : c'est ce qu'écrit, dans une lettre datée du 2 février adressée au jury du concours de l'Eurovision de la chanson 2019 et diffusée sur Twitter, le sénateur (Les Républicains-LR) des Alpes-Maritimes Henri Leroy.

En cause : une vidéo ayant refait surface sur les réseaux sociaux, dans laquelle on voit un adolescent présenté comme Bilal Hassani, le jeune chanteur qui représentera la France à cette édition de l'Eurovision, déclarant face caméra, dans la rue, d'un ton léger et avec une gestuelle visiblement humoristique : «La France a vraiment souffert. Attentats par-ci, attentats par là… wouhouuuu !»

«Comme beaucoup de Français, j'ai découvert stupéfait la vidéo de Bilal Hassani, candidat retenu pour représenter notre pays à l'Eurovision, se moquant des attentats de Paris qui ont fait de très nombreuses victimes», écrit le sénateur de droite à propos de cette séquence. Et d'ajouter : «Face à ce drame qui a touché notre pays au cœur, laissant des familles et la Nation dans la peine, le comportement de Bilal Hassani est indigne.»

Il est à noter que, selon des internautes, il s'agirait de la part de Bilal Hassani d'une parodie d'une autre vidéo, dans laquelle un homme apparaît en train de prononcer les mêmes phrases avec la même gestuelle.

Bilal Hassani n'a, pour l'heure, pas commenté cette vidéo ni la lettre de l'élu du Sénat.

Lire aussi : Des militants LGBT appellent au boycott de l'Eurovision en Israël

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter