L'ancien boxeur Dettinger va porter plainte contre Macron pour «injure raciale» et «diffamation»

L'ancien boxeur Dettinger va porter plainte contre Macron pour «injure raciale» et «diffamation»© Joël Saget
Graffiti représentant l'ancien boxeur Christophe Dettinger.

L'ancien boxeur Christophe Dettinger, filmé en train de frapper des membres des forces de l'ordre lors d'une manifestation de Gilets jaunes, a annoncé qu'il portait plainte pour «injure raciale» et «diffamation» contre le président de la République.

L'ancien boxeur Christophe Dettinger a annoncé ce 8 février qu'il déposerait plainte contre le président de la République Emmanuel Macron pour «injure raciale» et «diffamation». Son avocat a expliqué qu'étaient visés des propos supposément tenus par le chef de l'Etat.

En effet, un journaliste du Point s'est fait l'écho le 1er février des propos du président de la République, lors d'une «conversation libre dans son bureau» concernant la crise des Gilets jaunes dans lesquels Emmanuel Macron serait notamment revenu sur le cas de l'ancien boxeur Christophe Dettinger, arrêté après avoir commis des violences à l'encontre de gendarmes lors de l'acte 8 des Gilets jaunes. «Le boxeur, la vidéo qu'il fait avant de se rendre, il a été briefé par un avocat d'extrême gauche. Ça se voit ! Le type, il n'a pas les mots d'un gitan. Il n'a pas les mots d'un boxeur gitan», aurait jugé Emmanuel Macron.

«Il s'agit d'une injure visant un groupe ou une ethnie», assure l'avocat, mandaté pour rédiger la citation, Hugues Vigier, qui ajoute, à propos d'Emmanuel Macron et des propos qui lui sont imputés : «Il est sur le mode "théorie du complot", comme si mon client avait été trop bête pour avoir pensé ça tout seul. C'est archi-violent. Il le fait passer pour un débile mental alors qu'il est censé préserver la cohésion sociale.»

Visage découvert et bonnet noir sur la tête, l'ancien champion de boxe avait notamment été filmé en train de faire reculer un cordon de gendarmes mobiles à coups de poings, le 5 janvier, lors de l'acte 8 de la mobilisation des Gilets jaunes, alors que la situation avait viré à la confrontation entre forces de l'ordre et manifestants sur un pont parisien. Dans une autre vidéo, on le voyait également donner des coups de pieds au sol à un autre gendarme au cours d'affrontements entre forces de l'ordre et manifestants.

Lire aussi : Leetchi saisit la justice à propos du versement de la cagnotte à l'ancien boxeur Dettinger

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»