Pour Macron, l'ex-boxeur Dettinger a été briefé : «Il n'a pas les mots d'un gitan»

Pour Macron, l'ex-boxeur Dettinger a été briefé : «Il n'a pas les mots d'un gitan»© Gonzalo Fuentes Source: Reuters
Christophe Dettinger, ancien champion de France de boxe, affronte des gendarmes lors d'une manifestation des Gilets jaunes à Paris, le 5 janvier 2019.

Dans des propos rapportés par un journaliste du Point, Emmanuel Macron aurait estimé que l'ex-boxeur Christophe Dettinger, surnommé le «gitan de Massy» n'aurait pas pu faire sa vidéo sans les conseils d'un avocat d'extrême gauche.

Un journaliste du Point a rapporté ce 1er février des propos du président de la République, lors d'une «conversation libre dans son bureau» concernant la crise des Gilets jaunes dans lesquels Emmanuel Macron serait notamment revenu sur le cas de l'ex-boxeur Christophe Dettinger, arrêté après avoir commis des violences à l'encontre de gendarmes lors de l'acte 8 des Gilets jaunes. 

Dans une vidéo publiée sur Facebook, Christophe Dettinger, l'homme filmé en train de faire reculer un cordon de gendarmes mobiles à coups de poings, expliquait son action, non sans émotion.

«Le boxeur, la vidéo qu'il fait avant de se rendre, il a été briefé par un avocat d'extrême gauche. Ça se voit ! Le type, il n'a pas les mots d'un gitan. Il n'a pas les mots d'un boxeur gitan», aurait jugé Emmanuel Macron.

Une déclaration qui a de quoi surprendre venant du chef de l'Etat car voici ce que disait Christophe Dettinger dans ladite vidéo : «Je suis un Gilet jaune, j'ai la colère du peuple qui est en moi [...] Je me suis fait gazer avec mon ami et ma femme, à un moment, la colère est montée en moi. Oui, j'ai mal réagi, mais je me suis défendu», explique l'ancien champion de France de boxe avant de conclure, visiblement bouleversé, sur un message adressé aux participants du mouvement citoyen : «Peuple français, Gilets jaunes, je suis de tout cœur avec vous, il faut continuer le combat pacifiquement, s'il vous plaît.»

Si l'on en croit sa fiche Wikipédia, Christophe Dettinger, fonctionnaire territorial chargé de la voirie et de la propreté à Arpajon, dans l'Essonne, serait né dans une famille yéniche, un groupe semi-nomade profondément enraciné en Europe, dont l'origine semble varier selon les familles. Il n'en demeure pas moins que Christophe Dettinger se présente comme Français et s'adresse dans cette vidéo au «peuple français» et non pas à la communauté des gitans.

Lire aussi : «Continuez le combat» : le Gilet jaune boxeur s'explique avant de se rendre à la police (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»