Macron déconseille de devenir élu de la République aux jeunes qui veulent bien gagner leur vie

Macron déconseille de devenir élu de la République aux jeunes qui veulent bien gagner leur vie© Emmanuel Foudrot/Pool Source: Reuters
Emmanuel Macron face à mille jeunes lors du grand débat national à Etang-sur-Arroux, le 7 février 2019.

Lors du sixième grand débat en Saône-et-Loire le 7 février, le président français a encouragé son auditoire de jeunes à faire de la politique, à moins de bien vouloir gagner sa vie, déclarant que le privé rémunérait trois ou quatre fois plus.

Les élus de la République sont-ils bien rémunérés ? Le président de la République semble ne pas le penser. S'il a enjoint les jeunes rencontrés lors du sixième épisode du grand débat national en Saône-et-Loire à s'engager en politique, ils les a avertis qu'il ne fallait pas compter sur cette profession pour vivre confortablement.

Si vous voulez vivre bien en gagnant bien votre vie, je ne vous recommande pas de faire élu de la République 

«Très sincèrement, ce ne [sont] pas les postes où vous gagnez le mieux votre vie. Si vous voulez vivre bien en gagnant bien votre vie, je ne vous recommande pas de faire élu de la République à quelque niveau que ce soit», a-t-il assuré aux mille jeunes venus assister au grand débat national dans la petite ville d’Etang-sur-Arroux du 7 février.

Regretterait-il ses émoluments du secteur privé ? Le chef de l'Etat a pris l'exemple d'un poste de haut fonctionnaire : «Un président ou une présidente de région […] c’est 4 000 euros par mois. Pour, sincèrement, un niveau de responsabilité et d’ennui qui fait que, à l’équivalent, quand vous êtes un cadre dans le privé, vous gagnez trois, quatre fois plus.»

Quand vous êtes un cadre dans le privé, vous gagnez trois, quatre fois plus

Les rémunérations des élus sont fixées par des barèmes et varient selon l’importance démographique de la région, la ville, la commune... En revanche le président du conseil régional touche le même salaire quel que soit le nombre d'habitants de sa région, de 5 639,63 € euros brut, donc environ 4380 euros net, augmentés dans certains cas d'avantages en nature tel qu'un logement de fondation.

D'autres élus sont en revanche moins bien lotis. Un conseiller régional selon la taille de sa région, allant de moins d'un million d'habitants à plus de trois, gagnera entre 1 555,76 euro brut et 2 722,58 euros brut. Si un président de Communauté d'agglomération gagne entre 3 421,32 euros et 5 512,13 euros brut, le vice-président ne touche qu'entre 2 756,07 euros et 1 254,99 euros bruts, tandis qu'un président de Communauté de communes touche entre 4 134,10 euros et ... 484,69 euro. Emmanuel Macron a rappelé que sur plus de 500 000 élus en France (580 000), l'«écrasante majorité» était bénévole. Ce chiffre atteindrait 350 000 élus selon une étude de 2006.

Cependant, comme l'a signalé Emmanuel Macron au cours de ce débat, on ne peut pas mettre «tous les élus dans le même sac», car certains ont bien tiré leur épingle du jeu et occupent des postes aux rémunérations beaucoup plus confortables, et aux avantages bien plus contestés. Il s'agit par exemple des députés (au nombre de 577 en France actuellement), qui perçoivent 7 956,57 euros brut par mois et obtiennent en outre une indemnité forfaitaire de 4 299 euros. Le chef de l'Etat s'est d'ailleurs engagé à réduire le nombre de parlementaires dès 2017.

Lire aussi : Derrière le grand débat national de Macron, un parfum de campagne électorale ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»