Le Conseil d'Etat refuse de suspendre l'usage du LBD

Le Conseil d'Etat refuse de suspendre l'usage du LBD© Bertrand Guay
Jérôme Rodrigues devant le Conseil d'Etat.
Suivez RT France surTelegram

La plus haute juridiction de l'ordre administratif a estimé que l'usage des lanceurs de balles de défense lors des manifestations était un moyen «nécessaire de permettre aux forces de l’ordre» d'exercer leur mission.

Le Conseil d'Etat a rejeté ce 1er février les demandes de suspension de l'usage du lanceur de balles de défense (LBD) dans les prochaines manifestations de Gilets jaunes, estimant que le risque de violences rendait «nécessaire de permettre aux forces de l’ordre de recourir à ces armes».

En pleine polémique sur les «violences policières», la CGT et la Ligue des droits de l'homme (LDH) avaient tenté deux jours plus tôt lors d'une audience tenue en urgence de convaincre les juges administratifs d'interdire cette arme selon eux «dangereuse», à l'origine de nombreuses blessures graves et utilisée plus de 9 200 fois depuis le début du mouvement de contestation sociale.

Interrogé le 28 janvier lors d'un point presse sur l'utilisation des lanceurs de balles de défense (LBD) et des grenades de désencerclement, le secrétaire d'Etat à l'Intérieur, Laurent Nunez, avait estimé que les forces de l'ordre faisaient un usage «proportionné» de ces «armes intermédiaires».

Lire aussi : Une association policière lance l'alerte : «Les grenades sont dangereuses, nos LBD sont dangereux»

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix