Aucun tir de LBD au moment où Rodrigues a été blessé ? Quotidien affirme le contraire (VIDEOS)

Aucun tir de LBD au moment où Rodrigues a été blessé ? Quotidien affirme le contraire (VIDEOS)© Zakaria ABDELKAFI Source: AFP
Le Gilet jaune Jérôme Rodrigues, blessé à l'œil, lors de son évacuation le 26 janvier 2019.

Le Gilet jaune Jérôme Rodrigues a-t-il été touché à l’œil par un tir de LBD40 ? Le secrétaire d'Etat Laurent Nunez dit n'avoir «aucun élément» le confirmant. L'émission Quotidien affirme, preuve à l'appui, qu'un LBD a été utilisé à ce moment-là.

Le 26 janvier 2019, place de la Bastille, à Paris, lors de l'acte 11 de la mobilisation des Gilets jaunes, Jérôme Rodrigues, l'une des figures du mouvement, est blessé à l’œil par ce qu'il estime être un tir de LBD40 (lanceur de balle de défense) envoyé depuis les rangs des forces de l'ordre.

Je n'ai aucun élément qui me permet de dire qu'il y a eu usage du lanceur de balle de défense à cet endroit-là et qui aurait touché monsieur Rodrigues

Le lendemain, interrogé par LCI, l'ancien patron de la DGSI devenu secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Intérieur, Laurent Nunez, assure à ce sujet : «Je n'ai aucun élément qui me permet de dire qu'il y a eu usage du lanceur de balle de défense à cet endroit-là et qui aurait touché monsieur Rodrigues. [...] Les 32 tirs ont été filmés, y compris les 18 qui ont eu lieu sur la Bastille et, à ce moment-là, nous n'avons pas de tir de lanceur de balle de défense.»

Une version contredite par la rédaction de l'émission télévisée d'«infotainment» Quotidien, animée par Yann Barthès sur TMC, qui est revenue sur l'affaire et affirme : «C'est faux, et nous pouvons démontrer le contraire.»

L'équipe de l'émission a interrogé Florent Marcie, un documentariste ayant filmé des images de la place de la Bastille au moment de la blessure du Gilet jaune médiatisé. Selon lui, le son caractéristique de l'air comprimé expulsé par le LBD40 peut être entendu sur ces images.

D'autres angles de vue ont été décryptés avec force ralentis, apportant effectivement un autre éclairage à la scène. On voit notamment un projectile en train d'être lancé en direction des forces de l'ordre avant la riposte, ainsi qu'un policier dégainer ce que Quotidien présente comme un LBD.

Lire aussi : Une association policière lance l'alerte : «Les grenades sont dangereuses, nos LBD sont dangereux»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter