«Je vais l'éclater ton téléphone» : un policier menace un journaliste de RT France (VIDEOS)

«Je vais l'éclater ton téléphone» : un policier menace un journaliste de RT France (VIDEOS)© RAYMOND ROIG Source: AFP
Les forces de l'ordre n'ont pas apprécié qu'un journaliste de RT France filme certains contrôles de manifestants (image d'illustration à Perpignan).

Venus couvrir l'acte 9 des Gilets jaunes à Paris ou Toulouse, émaillé de violences, les journalistes de RT France n'ont pas vu leur travail facilité par certains membres des forces de l'ordre. En témoignent des séquences capturées en images.

La mobilisation toulousaine des Gilets jaunes, lors de l'acte 9 tenu ce 12 janvier, a été émaillée de plusieurs incidents, dont des affrontements avec la police. Ciblées par des projectiles durant la manifestation, les forces de l'ordre, qui ont fait usage de grenades lacrymogènes, ont procédé à plusieurs contrôles d'identité en début de soirée dans les rues de Toulouse.

Le journaliste de RT France Frédéric Aigouy, qui couvrait en direct sur Facebook les heurts émaillant cette fin de manifestation, filmait ces contrôles, lorsqu'une policière a procédé, en règle, à un contrôle sur sa personne, réclamant notamment sa carte de presse.

Alors que le contrôle se déroulait sans encombre, notre reporter ayant accepté de déposer son téléphone sans pour autant couper son direct, un policier a commencé à prendre des images du journaliste. Un autre agent, hors champ, s'est alors approché du journaliste, lui demandant de ne pas prendre d'images sous peine d'«éclater» son téléphone. «Tu fais quoi là ? Ne me filme pas parce que je vais l'éclater, ton téléphone», a lancé le policier.

Face à l'invective, Frédéric Aigouy rappelle qu'il est «journaliste» et qu'il «fait son travail». «Je m'en fous, je ne te connais pas», rétorque l'agent. «Je fais mon travail [...] et c'est mon droit le plus strict», réplique le reporter. «On a le droit de dire qu'on n'a pas envie d'être sur ta vidéo», proteste le policier. «Tout à fait, mais je ne vous ai pas filmé», tente de rassurer notre journaliste. «Vaut mieux pas», menace enfin le fonctionnaire de police.

Lire aussi : Acte 9 : la mobilisation des Gilets jaunes en hausse aux quatre coins de la France (EN CONTINU)

A Paris, un reporter de RT France qualifié de «charognard»

En début de soirée à Paris, un autre journaliste de RT France, Lucas Léger, était pour sa part en train de filmer une interpellation musclée place Saint-Augustin, lorsqu'un agent est intervenu à son encontre, tentant de le repousser et de l'empêcher de filmer. «C'est bon, non mais c'est bon les charognards là», a lancé l'agent à l'attention du journaliste.

Le journaliste Lucas Léger se fait tancer par un agent de police

Lire aussi : Arrestation d'Eric Drouet : empêché de filmer, la colère de Rémy Buisine face à un policier (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»