Gilets jaunes : Marine Le Pen propose l'instauration du référendum d’initiative populaire

Gilets jaunes : Marine Le Pen propose l'instauration du référendum d’initiative populaire © Lucas BARIOULET Source: AFP
Marine Le Pen se rend à Matignon pour assister à une réunion avec le Premier ministre Edouard, le 3 décembre 2018.

Référendum d’initiative populaire, dissolution de l’assemblée nationale : dans un communiqué du Rassemblement national publié le 7 janvier, Marine Le Pen a formulé une série de propositions en réponse à la «crise» des Gilets jaunes.

Dans un communiqué publié le 7 janvier, Marine Le Pen préconise la mise en place d’une série de mesures, censées mettre fin à la «crise politique et institutionnelle», après avoir déploré «une installation des tensions et des violences» depuis la naissance du mouvement des Gilets jaunes.

Dans son «plan de sortie de crise» en trois étapes, la présidente du Rassemblement national (RN) propose le vote en urgence de «modifications législatives et constitutionnelles» visant à «redonner à la démocratie toute sa place et son efficacité». Pour parvenir à cet objectif, la présidente du parti prône l’instauration de «la proportionnelle intégrale aux élections législatives», une «réduction du nombre de parlementaires» et la mise en place d'un «référendum d’initiative populaire» – qui n'est pas sans rappeler le fameux  référendum d'initiative citoyenne (RIC), revendication grandissante des Gilets jaunes

Dans un second temps, Marine Le Pen appelle à la dissolution de l’Assemblée nationale «dont chacun a pu mesurer la perte de légitimité». Pour elle, cette étape est «indispensable pour réconcilier les Français avec la politique et leur redonner confiance aux institutions représentatives».

Enfin, la députée du Pas-de-Calais appelle logiquement à la convocation «de nouvelles élections législatives», qui permettraient «de rétablir une démocratie apaisée avec des institutions rénovées, pluralistes, ouvertes à la démocratie directe».

Ce plan en trois étapes est «le seul qui soit en même temps démocratique, constitutionnel et efficace et qui de toute façon s’imposera compte tenu de la gravité et de la dégradation continue de la situation», assure-t-elle en conclusion.

La proposition de Marine Le Pen intervient après un acte 8 des Gilets jaunes, le 5 janvier, marqué par un renforcement de la mobilisation, mais également par des scènes de violence très médiatisées. Le ministère de l'Intérieur avait affirmé avoir recensé 50 000 Gilets jaunes sur l'ensemble du territoire. 

Lire aussi : Européennes : le Rassemblement national toujours en tête, percée de Dupont-Aignan

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»