Gilets jaunes : prison avec sursis pour un manifestant ayant crié «guillotine» à un élu LREM (VIDEO)

Gilets jaunes : prison avec sursis pour un manifestant ayant crié «guillotine» à un élu LREM (VIDEO)© DAMIEN MEYER Source: AFP
Une guillotine mise aux enchères en salle des ventes à Nantes, en 2014.

Après avoir crié le mot «guillotine» à deux reprises dans un rassemblement de Gilets jaunes en présence de Christophe Lejeune, un ouvrier de 51 ans a été condamné à quatre mois de prison avec sursis, à Vesoul. Un «signal fort», selon le procureur.

Un ouvrier quinquagénaire a été condamné, le 3 janvier à Vesoul, à quatre mois de prison avec sursis. Placé en garde à vue la veille, il est soupçonné d'avoir crié «guillotine, guillotine» à l'encontre de Christophe Lejeune, député La République en marche (LREM) de Haute-Saône lors d'une scène filmée le 20 décembre 2018.

Lire aussi : «Police politique» : l'opposition s'insurge contre l'arrestation du Gilet jaune Eric Drouet

L'homme a été déféré le matin du 3 janvier dans le cadre d'une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité. Cité par l'AFP, le procureur Emmanuel Dupic a commenté : «C'est un signal fort qu'on a souhaité adresser parce que nous avons la crainte que des personnes fragiles pourraient s'en prendre physiquement à des représentants de la Nation, quels qu'ils soient.»

Le soir du 20 décembre, le député s'était rendu à la Préfecture à Vesoul pour récupérer les cahiers de doléances remplis dans les mairies du département afin de prendre en compte les demandes des Gilets jaunes. L'élu et plusieurs Gilets jaunes présents avaient tenté un dialogue, mais le contexte avait vite pris le chemin de la confrontation musclée. Christophe Lejeune a déposé plainte pour menace de délit ou d'atteinte contre un élu de la nation.

Le procureur de la République Emmanuel Dupic avait déclaré au sujet de la plainte : «Ce type de plainte est rare. On est face à une remise en cause des fondements de la démocratie, on ne peut pas accepter de telles menaces à l'encontre d'un élu.»

Lire aussi : Paris : le Gilet jaune Eric Drouet interpellé par les forces de l'ordre près de la Concorde

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»