Des Gilets jaunes bloquent un dépôt pétrolier près de Rouen, avant d'être évacués

Des Gilets jaunes bloquent un dépôt pétrolier près de Rouen, avant d'être évacués© Regis Duvignau Source: Reuters
Blocus de camionneurs opposés à la Loi Travail, septembre 2017 près de Bordeaux (image d'illustration).

Plusieurs dizaines de Gilets jaunes ont bloqué le dépôt pétrolier du Grand-Quevilly en Seine-Maritime dès 4h ce matin du 2 janvier. Ils ont été évacués par les forces de l'ordre quelques heures plus tard. Des actions en justice sont envisagées.

Des dizaines de Gilets jaunes s'étaient donné rendez-vous ce 2 janvier aux petites heures de la nuit pour empêcher les camions d'aller et venir sur le site du dépôt pétrolier du Grand-Quevilly (Seine-Maritime), près de Rouen. Une soixantaine de Gilets jaunes étaient présents pour l'action, qui a débuté vers 4h. Ils ont ensuite été évacués par les forces de l'ordre vers 9h.

Au micro de France Bleu Normandie, le directeur de cabinet du préfet de Seine-Maritime a expliqué : «Comme tout blocage, il n’est pas acceptable. Faire un feu devant un dépôt pétrolier c’est extrêmement dangereux. Ils seront autant que possible poursuivis devant les tribunaux. Ce sont des actions particulièrement irresponsables, surtout dans ce cas-là. Comme nous le faisons depuis le début du mouvement, dès qu’il y a blocage et que ce blocage crée une gêne à l’ordre public et à la sécurité publique, les forces de l’ordre interviennent.»

Ce même terminal avait déjà été verrouillé par les Gilets jaunes, soutenus par des militants de la CGT, les 3 et 13 décembre.

Lire aussi : Blocages de sites pétroliers et d'axes routiers : l'action des «gilets jaunes» se poursuit (IMAGES)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter