Emmanuel Macron privé de vacances au ski par les Gilets jaunes ?

Emmanuel Macron privé de vacances au ski par les Gilets jaunes ?© Regis Duvign Source: Reuters
Emmanuel Macron prend place dans un téléphérique après une visite au Pic du Midi dans les Pyrénées, le 26 juillet 2018.

Encore sous la pression des Gilets jaunes, les membres de l'exécutif tenteraient de faire profil bas en cette période de fêtes de fin d’année. Désireux de passer ses vacances à la montagne, le chef de l'Etat aurait du revoir ses plans.

Depuis de longues semaines, l'équipe gouvernementale fait face, tant bien que mal, à la mobilisation très hétéroclite des Gilets jaunes. Et à en croire un article du Parisien ce 23 décembre, la crise sociale hante toujours les esprits au sein des membres de l'exécutif à l'aube de la nouvelle année.

Lire aussi : «Il ne sort plus sans se maquiller tellement il est marqué» : Macron ébranlé par les Gilets jaunes

En témoigne la consigne prudente qu'aurait donné le Premier ministre Edouard Philippe à ses ministres, au cours d'un déjeuner à Matignon : «Tout le monde a besoin de repos, coupez un peu. Mais ne partez pas trop loin quand même, au cas où…»

En conséquence, certains ministres ont décidé de rester près de la capitale à l’instar du ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, et surtout du ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, et de son secrétaire d’Etat, Laurent Nunez, qui auront la charge de superviser le dispositif de sécurité prévu pour la nuit de la Saint-Sylvestre.

Quant à Emmanuel Macron, le mystère reste entier. L'un de ses conseillers explique qu'il ne devrait se rendre ni dans la maison familiale de sa femme Brigitte au Touquet ni à la résidence d’Etat du fort de Brégançon. La piste des traditionnelles vacances au ski à la station de la Mongie aurait également été abandonnée. «Il y a encore des gens sur les ronds-points, la crise n’est pas achevée. Alors voir le président en train de faire du ski pendant ce temps-là, ce n’est peut-être pas le meilleur message à adresser en ce moment», a commenté un conseiller le chef de l'Etat cité par le quotidien.

Lire aussi : Effigie de Macron décapitée : enquête ouverte pour «provocation au crime et outrage»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»