Chérif Chekatt abattu : la classe politique salue l'intervention des forces de l'ordre

Chérif Chekatt abattu : la classe politique salue l'intervention des forces de l'ordre © SEBASTIEN BOZON Source: AFP
Les forces de l'ordre sur le site où a été abattu Chérif Chekatt a été abattu, le 13 décembre.

Après 48 heures de cavale, Chérif Chekatt a été abattu par les forces de l'ordre, qui avaient déployé un important dispositif pour le retrouver. Le gouvernement et de nombreuses figures de l'opposition les ont chaleureusement félicitées.

L'opération de police qui a permis de retrouver et d'abattre dans la soirée du 13 décembre Chérif Chekatt, l'auteur présumé de l'attentat du marché de Noël à Strasbourg, a été saluée par le gouvernement ainsi qu'une bonne partie de la classe politique française.

Emmanuel Macron a ainsi remercié «l'ensemble des services mobilisés, policiers, gendarmes et forces de l'ordre», dans un tweet publié peu après la mort de Chérif Chekatt, en assurant l'«engagement total» du pays contre le terrorisme. «Merci à l'ensemble des services mobilisés, policiers, gendarmes et militaires. Notre engagement contre le terrorisme est total», a déclaré le chef de l'Etat.

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a de son côté diffusé plusieurs photographies des forces de l'ordre sur place, les remerciant de leur intervention : «Face au pire vous avez donné le meilleur.»

L'opposition, à l'image de la présidente du Rassemblement National Marine Le Pen, a également salué la travail de la police. «Bravo à nos forces de l’ordre ! Nous dormirons tous mieux ce soir», a commenté la député du Pas-de-Calais.

Le président des Républicains Laurent Wauquiez s'est contenté d'un laconique «un terroriste de moins», avant de lui aussi remercier les forces de l'ordre.

«Immense soulagement et reconnaissance à toutes nos forces de sécurité pour leur travail exemplaire au service de la France», a pour sa part déclaré le député Eric Ciotti, spécialiste des questions de sécurité chez Les Républicains.

Le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan, député de l'Essonne et président de Debout la France, a fait part de sa «profonde émotion en repensant aux victimes et à leurs proches», saluant les forces de l'ordre qui ont «courageusement traqué ce barbare».

«Félicitations à la police !», a quant lui réagi le chef de file des Patriotes Florian Philippot.

Plus de 700 membres des forces de l'ordre, dont 280 enquêteurs de la police judiciaire, selon le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, étaient à la recherche du suspect depuis l'attentat et plusieurs opérations de police avaient déjà eu lieu au Neudorf, quartier du sud de Strasbourg, où Chérif Chekatt, 29 ans, avait grandi.

Le 11 décembre, peu avant 20h, ce dernier avait pénétré dans le centre historique de la ville et avait ouvert le feu à plusieurs reprises sur les passants au cœur du marché de Noël, faisant trois morts. Trois personnes sont toujours entre la vie et la mort, alors que trois blessés sont sortis de l'hôpital.

Lire aussi : Strasbourg : l'aveu d'impuissance des autorités face aux loups solitaires

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»