Laïcité : la justice donne raison à Laurent Wauquiez et autorise ses crèches de 2017

Laïcité : la justice donne raison à Laurent Wauquiez et autorise ses crèches de 2017© ERIC GAILLARD Source: Reuters
Laurent Wauquiez a gagné une bataille juridique pour faire accepter les crèches dans l'hôtel de région (image d'illustration).

Saisi par la Ligue des droits de l'Homme, le tribunal administratif de Lyon a validé le projet de Laurent Wauquiez d'installer une collection de crèches de Noël. Celles-ci «ne méconnaissent pas le principe de neutralité», selon le tribunal.

Cette année encore, il n'y aura pas une mais certainement plusieurs crèches de Noël dans le hall d'entrée de l'hôtel de région Auvergne-Rhône-Alpes. Le 23 novembre, le tribunal administratif de Lyon, saisi par la Ligue des droits de l'Homme, a en effet donné raison au président de la région, Laurent Wauquiez.

L'élu Les Républicains (LR) avait retenu la leçon de 2016, année où il n'avait installé qu'une crèche. Saisi par la Ligue des droits de l'Homme, le même tribunal avait alors souligné que l'installation d'une crèche de Noël «par une personne publique dans un emplacement public [...] méconnaissait le principe de neutralité en l'absence de caractère culturel, artistique ou festif».

En 2017, pour contourner le cadre de la laïcité et la décision juridique, Laurent Wauquiez présentait alors le tout sous la forme d'une «grande exposition sur les métiers d’art des santonniers».

D'objet cultuel, Laurent Wauquiez a fait de la crèche un événement culturel. Pas du goût de la Ligue des droits de l'Homme qui avait donc retenté de sanctionner par voie judiciaire la manœuvre du président des Républicains. Sans succès. «L'installation de crèches de Noël dans l'hôtel de région ne méconnaît pas le principe de neutralité», a estimé la justice cette fois-ci.

Le tribunal a en outre considéré «que l'exposition présent[ait] [...] quatre vitrines de crèches réalisées par des maîtres artisans et créateurs de santons haut-savoyard, altiligérien, ardéchois et cantalien et compren[ait] également des panneaux illustrant le travail du santonnier à travers les étapes de la fabrication d'un santon».

Enfin, il a ajouté que «plusieurs ateliers ont été organisés pour la découverte des métiers d’art, à destination, en particulier, des enfants». Laurent Wauquiez peut désormais exulter. Il a d'ailleurs tweeté le 23 novembre déclarant que «maintenir ces traditions, c’[était] nous rassembler autour de valeurs communes». «Ce n’est pas là qu’il faut chercher les entorses à la laïcité», a-t-il poursuivi.

Logiquement, les crèches reviendront très certainement sous la même forme culturelle en décembre. Ainsi soit-il.

Lire aussi : Jésus volé et remplacé par une endive dans une crèche pour protester contre le sort des migrants

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»