Je t'aime moi non plus : Trump peu réceptif aux caresses de Macron (VIDEO)

Je t'aime moi non plus : Trump peu réceptif aux caresses de Macron (VIDEO)© Christophe Petit-Tesson Source: AFP
Le président américain Donald Trump et le président français Emmanuel Macron à l'Elysée, à Paris, le 10 novembre 2018. Une rencontre en marge des commémorations marquant le 100e anniversaire de l'armistice du 11 novembre 1918, mettant ainsi fin à la Première guerre mondiale.

Donald Trump a mal vécu le souhait d'Emmanuel Macron de créer une «armée européenne». Les retrouvailles entre les deux chefs d'Etat ont été mitigées. Le président français a tenté, par les mots et par les gestes, d'apaiser son «cher ami».

Ce 10 novembre à l'Elysée, Donald Trump n'avait visiblement pas encore digéré la sortie d'Emmanuel Macron à propos de son projet de création d'une armée européenne.

Cette déclaration du président français a été vécue par le locataire de la Maison Blanche comme insultante et il l'avait vertement exprimé sur son compte Twitter en atterrissant à Paris le 9 novembre au soir. Le président américain était visiblement toujours contrarié le 10 novembre lors de sa rencontre avec son homologue français au Palais de l'Elysée. On est en effet loin de l'idylle affichée par les deux hommes lors de la visite d'Emmanuel Macron à Washington en avril.

Alors qu'ils posaient devant les photographes, le président français a fait des pieds et des mains pour tenter de démontrer son affection à son «cher ami» d'Amérique : sourires, embrassades et même main posée sur le genoux ont laissé de marbre Donald Trump. Dans une posture renfrognée et le visage un peu boudeur, le président américain est resté fermé devant le langage corporel déployé par Emmanuel Macron.

Lire aussi : Joue contre joue, Macron et Merkel affichent leur unité lors des commémorations (IMAGES)


Il n'y a pas si longtemps pourtant, les deux dirigeants affichaient une amitié très tactile, Donald Trump allant même jusqu'à épousseter le costume d'Emmanuel Macron pour lui ôter ses pellicules, qualifiant même le chef d'Etat français de «parfait».

Lors de leur première rencontre en mai 2017 à Bruxelles, déjà la poignée de main extrêmement longue entre les deux hommes avait également fait jaser.

Pour ne pas froisser davantage son hôte vexé, le chef de l'Etat français a soigneusement évité, ce 10 novembre, d'aborder directement la question de la création d'une armée européenne. Dans un tweet virulent publié le 9 novembre, Donald Trump dénonçait la proposition française. «Le président Macron vient de suggérer que l'Europe construise sa propre armée pour se protéger contre les Etats-Unis, la Chine et la Russie», avait-il écrit au moment même où Air Force One atterrissait près de Paris. «Très insultant mais peut-être que l'Europe devrait d'abord payer sa part à l'OTAN que les Etats-Unis subventionnent largement !», avait-il ajouté.

Face à ce courroux, l'Elysée a assuré que l'armée européenne prônée par le président français ne visait en aucun cas les Etats-Unis, évoquant une «confusion» dans l'interprétation de ses propos. Emmanuel Macron «n'a jamais dit qu'il fallait créer une armée européenne contre les Etats-Unis», a assuré la présidence française. 

Dans une interview diffusée par CNN le 10 novembre, le président français a en outre taclé : «Je préfère toujours avoir une discussion directe ou répondre aux questions plutôt que de faire ma diplomatie par des tweets.»

Lire aussi : Donald Trump snobe le «Forum sur la paix» organisé par Emmanuel Macron à Paris

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter