«Très insultant» : Trump charge Macron suite à sa proposition d'armée européenne

«Très insultant» : Trump charge Macron suite à sa proposition d'armée européenne© POOL Source: Reuters
Le président français Emmanuel Macron et son homologue américain Donald Trump lors du sommet de l'OTAN à Bruxelles, le 11 juillet 2018 (image d'illustration).

Furieux que le président français ait qualifié les Etats-Unis de menace, au même titre que la Chine et la Russie, pour justifier sa proposition d'armée européenne, Donald Trump a fait part de son indignation dans un tweet.

Le président américain, Donald Trump, a une nouvelle fois démontré qu'il avait rebattu les cartes de la diplomatie traditionnelle, en se pliant à l'exercice via son média favori : Twitter.

«Le président Macron vient de suggérer que l'Europe construise sa propre armée pour se protéger contre les Etats-Unis, la Chine et la Russie», a écrit le chef d'Etat ce 9 novembre, alors que son avion présidentiel, Air Force One, atterrissait à l'aéroport international d'Orly, près de Paris. «Très insultant mais peut-être que l'Europe devrait d'abord payer sa part à l'OTAN que les Etats-Unis subventionnent largement !», a ajouté le président américain, posant ainsi les bases d'une rencontre avec son homologue français qui s'annonce orageuse.

Dans une interview accordée le 5 novembre à Europe 1, Emmanuel Macron avait proposé la création d'une «vraie armée européenne», indispensable selon lui pour assurer la défense de l'Europe. Le locataire de l'Elysée avait notamment mis en garde contre «des puissances autoritaires qui réémergent et se réarment aux confins de l'Europe», appelant à se «protéger à l'égard de la Chine, de la Russie et même des Etats-Unis d'Amérique».

Concernant Washington, il avait évoqué la décision américaine de se retirer d'un traité de désarmement nucléaire datant des années 80. «Qui est la victime principale de cette situation ?», s'était-il interrogé, avant de répondre : «L'Europe et sa sécurité.»

Donald Trump, qui a visiblement peu apprécié que son pays puisse être considéré comme une menace par un de ses alliés, en a profité pour réitérer un de ses leitmotivs depuis sa prise de fonction. Mettant dans la balance l'engagement de son pays au sein de l'Alliance atlantique, le président américain s'efforce en effet de pousser ses alliés de l'OTAN, et notamment l'Allemagne, à «payer plus et plus rapidement».

Lire aussi : Donald Trump snobe le «Forum sur la paix» organisé par Emmanuel Macron à Paris

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter