Paris : deux blessés en urgence absolue après une fusillade près des Champs-Elysées

Paris : deux blessés en urgence absolue après une fusillade près des Champs-Elysées© Anne Christine Poujoulat Source: AFP
Image d'illustration de la police nationale.

Deux hommes ont été gravement blessés par balle ce 7 octobre dans le quartier des Champs-Elysées à Paris, après avoir été pris pour cible par des agresseurs circulant en deux-roues, a fait savoir la Préfecture de police.

Une fusillade s'est déroulée ce 7 octobre vers 6h du matin sur l'avenue George-V, près des Champs-Elysées, dans le VIIIe arrondissement de Paris. Selon la préfecture de police de Paris, deux hommes ont gravement été blessés par balles après avoir été pris pour cible par des agresseurs circulant en deux-roues.

Les deux victimes ont été transportées à l'hôpital «dans un état grave après avoir été blessées par arme à feu», a confirmé à l'AFP un porte-parole de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris. Au moment des faits, les deux personnes visées se trouvaient à l'intérieur de leur voiture, une Smart, a ajouté la Préfecture de police, confirmant une information du Parisien

Le quotidien de la capitale précise qu'à l’intérieur du véhicule, le conducteur et son passager semblaient inanimés, touchés par des balles et couverts de sang.

Le deux-roues sur lequel se trouvaient les deux agresseurs a pris la fuite. L'enquête a été confiée à la brigade criminelle, a précisé la préfecture de Paris. Selon les premiers éléments de l'enquête, l'hypothèse du règlement de comptes est privilégiée.

Un ancien complice de Redoine Faïd pris pour cible

Selon une information révélée par Le Point, l'un des deux individus qui ont été pris pour cibles par les tireurs est Sophiane Hamli. Agé de 42 ans, cet ex-braqueur chevronné est particulièrement connu dans les fichiers du grand banditisme des années 1990-2000.

En 2004, il est arrêté dans le Val d'Oise après neuf ans de cavale.

En avril 2003, en son absence, il avait notamment été condamné à 20 ans de réclusion criminelle pour une attaque de fourgon blindé, remontant à 1997 en compagnie de Redoine Faïd.

Sophiane Hamli est par ailleurs accusé d'être impliqué dans une série de 26 braquages d'établissements bancaires, entre les mois de septembre 1993 et janvier 1995. Rapportant les propos d'un enquêteur spécialisé dans la lutte contre le crime organisé, Le Point précise : «Il avait aussi été soupçonné d'avoir participé, en mars 2003, à l'évasion de la prison de Fresnes d'une autre figure du grand banditisme, Antonio Ferrara.»

Toujours selon les informations du Point, «Sophiane Hamli se serait rapproché du milieu affairiste parisien au cours de ces dernières années».

Voir aussi : La vidéo de l'évasion spectaculaire en hélicoptère de Rédoine Faïd

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter