Pendant sa cavale, Rédoine Faïd s'est déguisé en femme voilée pour passer inaperçu

Pendant sa cavale, Rédoine Faïd s'est déguisé en femme voilée pour passer inaperçu© Jacques Demarthon Source: AFP
L'immeuble du quartier du Moulin à Creil dans lequel se cachait le braqueur multi-récidiviste Rédoine Faïd, en cavale depuis trois mois.

Caché à Creil, Rédoine Faïd se grimait en femme voilée quasi-intégralement pour échapper aux soupçons. L'appartement dans lequel il s'était réfugié, suspecté d'être une cache salafiste, a mené les enquêteurs jusqu'à lui.

Si son évasion dans un hélicoptère détourné a été qualifiée de spectaculaire, les tactiques de Rédoine Faïd pour échapper à la vigilance policière sont tout aussi rocambolesques. Le fugitif et ses complices avaient pris l'habitude de se déguiser en femmes voilées de façon quasi intégrale, lorsqu'ils sortaient du deux-pièces de Creil qui leur servait de planque, selon des informations rapportées notamment par LCI. Les voisins n'y ont vu que du feu. D'après une source judiciaire citée par l'AFP, Rédoine Faïd utilisait, précisément, une burqa.

François Molins, le procureur de la République de Paris, a détaillé au cours d'une conférence de presse les éléments fatidiques de la surveillance : «Les enquêteurs se sont rendus compte que la jeune femme [la locataire de l'appartement] prenait à bord de son véhicule une personne vêtue d’une burqa dont l’allure laissait supposer qu’il pouvait s’agir d’un homme.» «Le 2 octobre, vers 22h30, les enquêteurs ont vu l’individu vêtu d’une burqa sortir du véhicule et entrer au domicile de la jeune femme [...] Peu après, c’est un second individu, lui aussi porteur d’une burqa, qui est entré dans l’immeuble. C’est dans ce contexte que les opérations ont été accélérées et que les enquêteurs ont interpellé à 4h20 Redoine Faïd», a-t-il informé.

Un autre motif que la présence du braqueur multirécidiviste avait conduit les enquêteurs à surveiller de près cet appartement situé au quatrième étage d'un immeuble du quartier HLM du Moulin. Suspecté d'abriter une cellule salafiste en raison du profil de sa locataire, il était dans le viseur des autorités sans même que la cavale de Rédoine Faïd ne lui soit associée.

Rédoine Faïd a été arrêté sans heurts, ainsi que six autres personnes dont son frère, deux neveux et une femme, grâce à l'intervention d'une cinquantaine de policiers de la Brigade de recherches et d'intervention (BRI) et de l'Office central de lutte contre le crime organisé. Des armes à feu ont été retrouvées dans l'appartement.

Pendant sa cavale, Rédoine Faïd s'est déguisé en femme voilée pour passer inaperçu© STF Source: AFP
L'appartement dans lequel se cachaient Rédoine Faïd et ses complices à Creil.

Une vie de cavale et de braquages

Rédoine Faïd avait failli être arrêté le 24 juillet à Sarcelles, après avoir tenté d'esquiver un contrôle de gendarmerie en compagnie de son frère. Mais les deux hommes avaient réussi à s'échapper lors la course-poursuite engagée par les gendarmes et la BAC. 

Rédoine Faïd avait planifié une opération spectaculaire pour fuir la prison de Réau (Seine et Marne) le 1er juillet dernier. Un commando armé avait pris en otage un pilote d’hélicoptère, puis l'avait l’obligé à se poser dans la cour d'honneur de la prison pour exfiltrer le détenu. Ce dernier avait ensuite pris la fuite avec ses complices en voiture. L'hélicoptère, en partie carbonisé, avait été retrouvé dans le Val-d'Oise.

Rédoine Faïd a été condamné pour de multiples braquages ainsi que pour avoir organisé un hold-up raté en 2010 dans le Val-de-Marne. Ce dernier avait coûté la vie à la policière municipale Aurélie Fouquet. L'homme a été condamné dans cette affaire à 25 ans de réclusion criminelle. 

Lire aussi : Evasion de Redoine Faïd : le pilote de l'hélicoptère témoigne

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter