Un planning familial fait scandale en déclarant que le voile peut donner du pouvoir aux femmes

Un planning familial fait scandale en déclarant que le voile peut donner du pouvoir aux femmes© THOMAS SAMSON / AFP
Manifestation en faveur du Planning familial (illustration).

Le planning familial des Bouches-du-Rhône s'est attiré les foudres d’internautes après la publication d'un visuel, supprimé depuis, d'une jeune fille voilée arguant que sa tenue religieuse, signe de «modestie», donnait du pouvoir à certaines femmes.

L'antenne des Bouches-du-Rhône de l'association pour le droit à la contraception et à l'avortement, le Planning Familial 13, a effacé les visuels d’une campagne polémique mise en ligne sur les réseaux sociaux le 22 septembre, invoquant des «commentaires [...] trop violents». A côté de l'image d'une femme ronde en sous-vêtements, où est inscrit «la nudité donne du pouvoir à certaines femmes», on pouvait voir une femme portant le voile islamique, accompagné de la légende : «la modestie donne du pouvoir à certaines femmes.» L’association concluait que le féminisme était «le droit de [ces femmes à] choisir».

Un planning familial fait scandale en déclarant que le voile peut donner du pouvoir aux femmes
Capture d'écran d'une publication effacée par le Planning Familial 13.

Epinglé par l’hebdomadaireMarianne, qui se demandait si l'association ne se «rapprocherait [pas] "des valeurs de l'intégrisme musulman"», le Planning Familial 13, a réagi, jugeant l'article «diffamatoire». Dans un message publié sur Facebook, l'association explique revendiquer «le droit pour chaque femme à faire ses propres choix et à disposer librement de son corps». Le planning explique soutenir «au même titre que n’importe quelle femme, les femmes qui choisissent de porter le voile, comme celles qui luttent contre le port du voile obligatoire». L'association se dit victime d’attaques «de la fachosphère, des racistes et islamophobes».

Des militants outrés par cette promotion du voile

L'analogie entre ce code vestimentaire islamique et la simple nudité a fait bondir plusieurs féministes, dont le militant pour la laïcité Naem Bestandji, qui a jugé que l’association en arrivait à «confondre islam et islamisme» et à «accepter que le féminisme passe à présent par le prisme religieux et patriarcal». Il accuse le Planning Familial 13 sans détour : «Vous tenez le même discours que les islamistes et indigénistes.»

Outre la charge de ce militant, les débats sur la page Facebook du Planning Familial 13 ont fait rage. Des internautes se sont répandus en critiques : «Le voile n'est aucunement synonyme de modestie. C'est le signe de la soumission des femmes à un ordre plus patriarcal que religieux. On est bien loin du planning familial des origines... Quelle marche arrière !» Ou encore : «ll n'y a pas à stigmatiser les femmes qui portent le voile, mais le considérer contre un "libre choix", le valoriser, montre [...] une hypocrisie dangereuse.»

Le Planning Familial est un mouvement militant créé en 1960. Il prend en compte toutes les sexualités, défend le droit à la contraception, à l’avortement et à l’éducation à la sexualité, et lutte contre les maladies sexuellement transmissibles. Le mouvement dit agir pour «une société plus juste, fondée sur l’égalité entre les femmes et les hommes, la mixité et la laïcité», selon les termes inscrits sur son site internet.

Lire aussi : Liberté religieuse et droit des enfants : le débat sur les mineures voilées reprend en Allemagne

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter