France : suspicion de choléra dans un avion en provenance d'Algérie, 147 passagers pris en charge

- Avec AFP

France : suspicion de choléra dans un avion en provenance d'Algérie, 147 passagers pris en charge© Louafi Larbi Source: Reuters
Image d'illustration : un avion d'Air Algérie

147 personnes ont été prises en charge à l'aéroport de Perpignan en raison d'une suspicion de choléra sur un enfant, dans un avion en provenance d'Algérie, où une épidémie a éclaté en août.

Les pompiers des Pyrénées-Orientales ont fait savoir à l'AFP que les 147 passagers d'un avion en provenance d'Oran, en Algérie, avaient été pris en charge à l'aéroport de Perpignan en raison d'une suspicion de choléra sur un enfant.

«Un enfant est susceptible d'être porteur du choléra et va être évacué vers l'hôpital pour des examens», ont déclaré les pompiers. «Des prélèvements vont être faits sur l'enfant pour vérifier [si ce cas est avéré]», ont ajouté les secours.

Lire aussi : Choléra en Algérie : vent de panique après l'attitude contradictoire des autorités

Les 146 autres passagers ont eux aussi été évacués, ainsi que les membres de l'équipage.

Encadrés par les pompiers, ils ont quitté l'avion après une «désinfection des mains» et une prise de renseignement sur leurs adresses et identités afin de suivre l'évolution de leur état de santé, si le cas de choléra était confirmé, selon la préfecture.

Une épidémie de choléra a tué deux personnes en Algérie depuis son apparition le 7 août. Selon le ministre de la Santé, Mokhtar Hasbellaoui, elle aurait été «maîtrisée».

Le choléra est une infection diarrhéique aiguë provoquée par l'ingestion d'aliments ou d'eau contaminés. Elle est facile à traiter par réhydratation notamment, mais peut tuer en quelques heures faute de traitement.

Lire aussi : Episode de choléra en Algérie : «Notre système de santé est sérieusement malade» (ENTRETIEN)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter