Le pape de la gastronomie française, Joël Robuchon, s'est éteint à l'âge de 73 ans

Le pape de la gastronomie française, Joël Robuchon, s'est éteint à l'âge de 73 ans© Charles Platiau Source: Reuters
Joël Robuchon en 2015, illustration

Le chef français mondialement réputé s'est éteint le 6 août à l'âge de 73 ans. Joël Robuchon avait été opéré d'un cancer du pancréas en 2017. Il laisse derrière lui l'image d'un génie culinaire passionné par l'innovation.

La cuisine française est en deuil : selon une information du Figaro, confirmée par LCI, Joël Robuchon a rendu son tablier pour la dernière fois à 73 ans, succombant des suites d'un cancer du pancréas pour lequel il avait été opéré en 2017.

Cumulant 32 étoiles au Guide Michelin, le chef français le plus célèbre du monde avait reçu en 1990 le titre de «cuisinier du siècle» de la part du Gault et Millau. A 73 ans, Joël Robuchon détenait le plus grand palmarès de l'histoire de l'art culinaire.

Connu pour sa mise soignée et épurée, tout habillé de noir avec des baskets rouges, le grand chef était réputé pour avoir développé une gastronomie à cette image : élégante et sans fard.

Il avait abandonné la restauration à 51 ans après 30 ans d'une carrière flamboyante, mais extrêmement stressante et avait choisi de s'installer en Espagne, dans la province d'Alicante. Lassé de la haute gastronomie, il s'était découvert une autre culture qui l'avait mené à développer le concept d'Atelier. Le bouillonnant créateur y voyait un hommage à la cuisine conviviale de l'Espagne : «L'idée m'en est venue dans les bars à tapas dont j'apprécie la convivialité. Je cherchais une formule où il puisse se passer quelque chose entre les clients et les cuisiniers.»

Cette initiative a rencontré un franc succès, tout comme les émissions dans lesquelles il est ensuite intervenu au cours des années 1990 jusqu'à récemment, pour Top Chef en avril 2018.

L'homme laisse derrière lui un goût certain pour la transmission des savoirs et une passion toute française pour la création culinaire sans cesse renouvelée.

Lire aussi : Gérard Collomb annonce la mort de Paul Bocuse, le «pape» de la gastronomie française

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter