Social, audiovisuel, emploi, 30 milliards d'économie : CAP 22, le rapport qui embarrasse Matignon

Social, audiovisuel, emploi, 30 milliards d'économie : CAP 22, le rapport qui embarrasse Matignon© Philippe Wojazer Source: Reuters
Muriel Pénicaud, Emmanuel Macron et Philippe Castaner à l'Elysée, septembre 2017, illustration

Un rapport commandé par Matignon et qui aurait été utilisé comme document de réflexion pour le gouvernement a fuité. Mauvaise nouvelle pour l'audiovisuel public et les chômeurs : 30 milliards d'économies seraient envisagées.

Le rapport du comité action publique 2022 dit «CAP 22» est un rapport commandé par Matignon à une quarantaine de chefs d'entreprise et économistes (français et étrangers) et dont la teneur a été révélée le 17 juillet par le journal Le FigaroLe document détaille 22 propositions choc, notamment dans les domaines de la santé, de la fiscalité, de l'emploi et de l'audiovisuel public, avec à la clé «une trentaine de milliards d'euros» à réaliser pour le gouvernement.

Initialement, ce rapport devait ne sortir qu'à l'automne 2018, un laps de temps qui aurait permis au gouvernement d'en préparer une version plus présentable au public. Hélas, la fuite a fait son œuvre et l'annonce des mesures s'est répandue, malgré les efforts de la majorité pour l'éviter.

Le ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a ainsi tenu à assurer sur RTL que, dans le domaine de l'emploi, CAP 22 n'était «pas [sa] feuille de route». En effet, le rapport soulève de nombreuses questions à propos de l'agence Pôle Emploi et préconise notamment de muscler ce service de retour à l'emploi en le mettant en concurrence avec d'autres acteurs. Une refonte du système serait envisagée qui impliquerait également une baisse de la durée du chômage et un renforcement de la responsabilisation des personnes sans emploi.

Le rapport préconise aussi de supprimer les aides publiques «particulièrement inefficaces» telles que le soutien à la transition énergétique et la péréquation de la taxe d'aéroports. S'il suit cette préconisation, le gouvernement devrait alors répondre aux questions des élus locaux qui verraient les petits aéroports menacés de fermeture.

Les niches fiscales permettant une TVA réduite dans les secteurs du logement et de la restauration sont également dans le viseur des experts du rapport et Bruno Le Maire a dû rassurer les professionnels de la restauration : pas de changement pour le moment.

Le rapport commandé par les services du Premier ministre n'oublie pas de livrer ses recommandations à propos des fonctionnaires et émet le souhait d'un «nouveau contrat social entre l'administration et ses collaborateurs» avec un recours accru aux contractuels.

Autre suggestion qui ne manquera pas de faire hausser quelques sourcils : les experts proposent une réforme de fond en comble de l'audiovisuel public. Le rapport préconise notamment de ne conserver qu'une seule chaîne généraliste, France 2, et une seule chaîne régionale, France 3. La disparition de France 4, France Ô et FranceInfo permettrait ainsi de réaliser une économie de 400 millions d'euros. Françoise Nyssen avait déjà évoqué ce type de mesures drastiques au mois de juin, mais disait vouloir conserver toutes les chaînes sauf France 4.

Lire aussi : Contre une France «hautement réactionnaire», Françoise Nyssen propose des médias publics «engagés»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter