Chute de motards, mauvais fumigène : le défilé du 14 juillet émaillé de légers couacs

Chute de motards, mauvais fumigène : le défilé du 14 juillet émaillé de légers couacs© Ludovic MARIN Source: AFP
La Patrouille de France a eu un problème de couleur de fumigène pour le défilé du 14 juillet

Lors du défilé du 14 juillet, deux motards sont entrés en collision devant la tribune présidentielle, sous les yeux du président. Quelques instants plus tard, la Patrouille de France a dessiné un drapeau rouge-bleu-blanc-rouge dans le ciel parisien.

Le défilé habituellement millimétré du 14 juillet n'a pas été exempt de fausses notes cette année. Dès son ouverture, deux motards de la Garde républicaine se sont percutés à faible vitesse, chutant tous les deux à quelques mètres de la tribune présidentielle. 

Les deux gendarmes exécutaient des figures dans le cadre d'une chorégraphie mêlant motos, chevaux et militaires à pied. Les militaires se sont rapidement relevés, sous l'œil du président Emmanuel Macron qui leur a adressé un sourire.

Quelques minutes plus tard, la Patrouille de France a survolé les Champs-Elysées, dessinant comme à son habitude le drapeau tricolore dans le ciel avec des fumigènes. Mais à la grande surprise des spectateurs, une traînée rouge s'est immiscée côté bleu.

Contrairement à une rumeur circulant sur les réseaux sociaux, cette touche supplémentaire de rouge n'était pas un hommage au sang versé des morts et blessés, mais bien une erreur, comme l'a confirmé un lieutenant-colonel de l'armée au micro de France 2.

Ce n'est pas la première année que des incidents viennent perturber le défilé : en 2012, un parachutiste s'était fait une double fracture du tibia péroné après avoir lourdement chuté à l'atterrissage, à quelques pas à peine de la tribune présidentielle.

Lire aussi : Fête nationale : la fraternité d'armes à l'honneur du défilé du 14 juillet

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter