Fête nationale : la fraternité d'armes à l'honneur du défilé du 14 juillet

Placé sous le thème de la «fraternité d'armes», le traditionnel défilé du 14 juillet se tient comme chaque année sur les Champs-Elysées à Paris. Le Japon et Singapour en sont les invités d'honneur.

Mise à jour automatique
Découvrir plus

Le traditionnel défilé du 14 juillet sur les Champs-Elysées à Paris revêt sans aucun doute une saveur particulière cette année, alors que la fierté nationale est à son zénith dans le sillage du parcours de l'équipe de France à l'occasion de la Coupe du monde de football en Russie. Cet exercice, qui permet aux Français d'exprimer leur reconnaissance à leurs soldats, est organisé cette année autour du thème de la «fraternité d'armes». «Ce lien puissant qui relie le soldat, le marin ou l'aviateur à ses camarades et que chacun éprouve de façon naturelle, presque instinctive. Tout, en effet, dans sa vocation porte le militaire à se reconnaître, très tôt, non seulement camarade, mais frère d'armes», explique le chef d'état-major des armées François Lecointre dans une tribune au Figaro, le 13 juillet.

Au total, quelque 4 290 militaires, 220 véhicules, 250 chevaux, 64 avions et 30 hélicoptères participent à l'édition 2018 de ce défilé de près de 2 heures, qui sera ouvert par les drapeaux de deux pays asiatiques, le Japon et Singapour. Après le président américain Donald Trump en 2017, le Premier ministre singapourien Hsien Loong et le ministre des Affaires étrangères japonais Taro Kono sont en effet les invités d'honneur du président Emmanuel Macron, alors que la France a entrepris de renforcer ses liens militaires en Asie-Pacifique. L'année 2018 marque en outre le 160e anniversaire des relations diplomatiques entre la France et le Japon tandis que, depuis 20 ans, des pilotes de chasse singapouriens sont formés sur la base française de Cazaux.

Lire aussi : Mondial, 14 juillet: face à une «menace terroriste avérée», Paris déploie son dispositif de sécurité

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Sondage

Selon vous, la mise en demeure de RT France par le CSA est...

Résultats du sondage

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter