«Macron doit changer de stratégie», «l'Europe s'efface» : la France dans le monde selon Villepin

«Macron doit changer de stratégie», «l'Europe s'efface» : la France dans le monde selon Villepin© JOEL SAGET Source: AFP
Image d'illustration : Dominique de Villepin
Suivez RT France surTelegram

A la veille du sommet réunissant les dirigeants européens autour des enjeux qui secouent l'UE, l'ex-Premier ministre Dominique de Villepin s'exprimait sur France inter. Il a notamment fait part de ses craintes sur l'avenir de la France dans le monde.

Crise migratoire, Brexit, défense, zone euro... Alors qu'elles questionnent l'existence même de l'Union européenne, ces thématiques figurent au programme du Conseil européen du 28 et 29 juin. Lors d'un entretien accordé à France inter, Dominique de Villepin s'est montré particulièrement préoccupé par le rôle que la France devrait selon lui jouer dans un contexte européen chamboulé. Evoquant «le risque d’effacement de l'Europe dans le monde», l'ancien Premier ministre s'est interrogé sur les choix politiques d'Emmanuel Macron, n'hésitant pas à affirmer qu'il devait «changer de stratégie».

L'Europe se retrouve comme une variable d'ajustement du camp atlantique

Interrogé sur les potentielles issues du prochain sommet européen, Dominique de Villepin a déploré que l'Europe ne soit qu'une «variable d'ajustement du camp atlantique», coincée entre une politique américaine «imprévisible» et «la montée de la puissance chinoise». Rappelant l'accumulation des problèmes auxquels l'Union européenne doit faire face, l'ancien ministre estime que «l'existence même de l'Europe est posée sur la table du Conseil européen».

Le logiciel [d'Emmanuel Macron] doit changer, sa posture doit changer [...] il faut rétablir une relation avec les Français de davantage de justice et d'unité nationale.

«Le moteur franco-allemand n'avance plus [...] Il faut trouver d'autres façons d'avancer». Faisant ce constat, Dominique de Villepin a commenté les choix politiques d'Emmanuel Macron en ces termes : «La stratégie [d'Emmanuel Macron] est mise en cause par les nouvelles circonstances [...] la transformation de l'Europe fait défaut [...] Son logiciel doit changer, sa posture doit changer, sa relation avec les Français doit changer, il faut rétablir une relation avec les Français de davantage de justice et d'unité nationale.»

Dominique de Villepin a par ailleurs commenté le succès des populistes en Europe, qu'il a expliqué par un «nationalisme exacerbé» correspondant à un «opportunisme». Il a aussi regretté l'incapacité des «démocraties libérales» à apporter une juste réponse, «soit parce que nous avons navigué d'une posture à l'autre, [et que] nous avons manqué de cohérence ; soit parce que nous n'avons pas accepté de nous y confronter paisiblement à travers les règles et les valeurs». L'ancien ministre s'est toutefois montré catégorique sur «les impasses du nationalisme», évoquant le «silence» actuel de «ceux qui ont plaidé pour le Brexit».

L'Europe prend l'eau de partout [...] L'Europe s'efface

Enfin, Dominique de Villepin a rappelé le contexte des sanctions américaines contre l'Iran : «On est absent du match [...] L'Europe prend l'eau de partout [...] L'Europe s'efface [...] Je voyage toute l'année à travers le monde, je peux vous dire que l'avis des Européens ne pèse pas grand-chose.»

L'ancien Premier ministre a aussi insisté sur les enjeux majeurs qui seront abordés lors du Conseil européen du 28 et 29 juin, où l'entente est loin d'être gagnée sur toutes les questions. La chancelière allemande excluait par exemple le 22 juin qu'une «solution» européenne puisse être trouvée sur la question migratoire lors du sommet.

Lire aussi : Et l'OCDE envisagea la crise migratoire sous l'angle du retour sur investissement

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix